Mois : avril 2018

Fake-news : Facebook a fait pire que mieux

Plus que jamais, la lutte contre les fausses informations continue de battre son plein sur le réseau social.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/542644688/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Publicités

Comment appliquer la technique du SWOT sur sa stratégie social media ?

Les entreprises, les associations et même les groupes sociaux veulent rester pertinents et désirables pour leurs clients, membres et cibles. Les gens ont de l’argent, du temps et de l’attention. Comment faire alors pour que tout cela se dirige sur son entreprise plutôt qu’une autre ?

Pourquoi appliquer la méthode SWOT à sa stratégie social media ?

Le SWOT est une méthode marketing utilisée depuis des années par les entreprises, et qui veut dire :

  • Forces
  • Faiblesses
  • Opportunités
  • Menaces

La méthode SWOT est traditionnellement utilisée pour analyser les facteurs internes et externes d’une entreprise.

Quand bien même le SWOT est appliqué depuis des années pour les entreprises, il peut tout à fait être utilisé pour d’autres choses, et même pour votre stratégie social media.

Il est tentant de ne pas réaliser sa stratégie social media et de se contenter de maintenir les réseaux sociaux. On pourrait croire que c’est plus rapide et efficace, mais avoir une stratégie fait gagner beaucoup de temps à long terme.

Et utiliser la méthodologie SWOT permet d’analyser les points qui permettront justement à cette stratégie d’être performante et de vous apporter les meilleurs résultats.

Pour ceux qui ont une stratégie, cela vous donne un autre aperçu de celle-ci et vous permet de l’adapter et de l’optimiser.

Interne : les forces et les faiblesses

Avoir une bonne connaissance de soi est un atout à acquérir. Et bien c’est la même chose pour une entreprise, une université, une association, etc. Les forces et les faiblesses sont une partie de la méthodologie qui permet de connaître parfaitement son entreprise.

Quelles sont vos forces et les faiblesse sur le social media ? Est-ce que vos forces sont les photographies très photogéniques de vos produits ? Le fait que vos boutiques sont très bien éclairées et chaleureuses et génèrent donc un intérêt de la part des clients ?

En sachant cela, vous pouvez miser sur des campagnes spécifiques. Une campagne UGC (user generated content) peut être très performante pour vos produits.

Ci-dessous, vous pouvez voir un exemple de comment l’entreprise Evernote créé du contenu dit “UGC”. Il s’agit d’un post instagram posté par un internaute qui s’est rendu dans les locaux d’Evernote, et le CM d’Evernote a reposté l’image en l’accompagnant d’un remerciement.

Alors que le post Instagram souligne à quel point les utilisateurs d’Evernote adorent la marque, il souligne également la marque et à quel point ils sont appréciés de leurs utilisateurs.

Mais n’oubliez pas de considérer vos faiblesses. Peut-être que votre faiblesse est de ne pas avoir un gros reach sur Twitter car vous n’utilisez pas les bons hashtags. C’est important de le noter et de bien se poser pour trouver les bons hashtags afin d’améliorer ce point.

Externe : les opportunités et les menaces

Lorsque vous créez votre stratégie, vous agissez sur actions à mettre en place. Mais parfois, ça ne se passe pas comme vous le voulez. Il y a plusieurs facteurs que vous ne pouvez pas contrôler. Ces facteurs externes sont les opportunités, et les menaces du SWOT. (“O” et “T” : ”opportunities” et “threats”.

Les deux facteurs fonctionnent ainsi : il peut y avoir des lacunes dans votre marché, que vous pouvez combler (opportunités). Et il peut y avoir des nouveaux entrants/concurrents (menaces). C’est cela que vous devez identifier.

Appliqué au social media : vous êtes peut-être un fleuriste parmi tant d’autres dans votre zone de chalandise, mais aucun n’a de compte Instagram, hormis vous. Voici donc une opportunité intéressante.

Et à contrario, il y a déjà un fleuriste en ville, qui a déjà son compte Instagram. Le fait d’avoir identifié cette menace peut vous donner des idées qui auront potentiellement le même impact.

Par exemple, on peut considérer que la qualité de l’image ne fait pas tout, et qu’il faut publier un contenu unique et différent, afin d’intéresser durablement les gens.

Un guide gratuit pour faire votre SWOT social media

Réaliser un SWOT entier sur le social media peut se révéler un peu compliqué, surtout quand la plupart des articles d’explication sur le SWOT ne sont pas appliqués au social media.

Si vous voulez un SWOT qui vous aide dans votre stratégie social media, ne vous inquiétez plus : j’ai rédigé un guide étape par étape, avec des exemples et des cas d’études. J’y ai aussi inclus des instructions pour vous poser les bonnes questions, et remplir correctement et efficacement votre SWOT.

Faire cet exercice peut réellement vous aider à générer de la valeur dans vos posts, et à obtenir un ROI satisfaisant.

Pour ceux qui ont déjà utilisé un SWOT pour leur stratégie social media, qu’en avez-vous pensé ? Qu’est-ce que vous avez changé après avoir réalisé l’exercice ?

Dites nous tout !

L’article Comment appliquer la technique du SWOT sur sa stratégie social media ? est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/540225696/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

A la découverte des Facebook Messenger Ads.

Facebook a récemment lancé des publicités qui permettent aux membres de discuter directement avec les marques via Messenger.

Cool hein ? On cherche toujours à améliorer le taux d’engagement et il n’y a pas de façon plus directe d’interagir. Dans cet article, je reviens sur mon expérience des Pubs Facebook Messenger et réponds à quelques questions pratiques.

Pourquoi devrait-on s’intéresser à Messenger ?

  • 11% de la population mondiale utilise Messenger chaque mois.
  • 22 millions de gifs sont envoyés quotidiennement via Messenger
  • 1 billion de messages B2C sont envoyés chaque mois.

Le test

J’ai alloué $20 aux pubs Messenger sur une période de quatre jours pour promouvoir mon site. Généralement j’avais un CPL (coût pour lead) d’environ $2,70 et un CPC (coût par clic) de 0.10$ en utilisant le modèle “renvoyer vers le site web”. Cela signifie qu’avec une dépense de $20 et un message percutant je pouvais recevoir jusqu’à 7 requêtes de potentiels clients. Cette fois j’ai décidé de demander à renvoyer vers Messenger.

Concrètement, comment ça marche les pubs Messenger ?

En tant que publicitaire, j’avais traditionnellement un certain nombre d’options pour pousser les gens à interagir avec mes marques, avec Aimer la page, Visiter le site ou Télécharger l’appli parmi les plus populaires. Désormais je peux aussi définir ME sélectionner le call to action “Envoyer un message”.

Tous les clics sur les pubs du fil redirigeront vers une conversation Messenger avec un aperçu de la pub.

Exemple

La première image ressemble à une typique pub Facebook. Cependant, en cliquant sur la miniature vous êtes renvoyé vers une conversation dans Messenger. L’utilisateur est introduit par un message prédéfini ou un bot et peut ensuite choisir de vous répondre et continuer la discussion.

Comment rediriger les pubs vers Messenger ?

Si vous avez l’habitude de lancer des sponsorisations sur Facebook alors cela devrait aller tout seul. Voilà un guide étape par étape.

  1. Allez sur Gestionnaire de publicités ou Power Editor
  2. Sélectionnez l’objectif “Trafic” vers site web ou Messenger

  1. Donnez un titre à votre campagne et cliquez sur continuer.
  2. Définissez l’audience, le budget et les placements.

  1. Choisissez le format de votre publicité (image unique, vidéo unique, diaporama)
  2. Sélectionnez votre page professionnelle
  3. Définissez Messenger comme destination
  4. Ecrivez le texte d’introduction
  5. Confirmez votre commande

Quel texte utiliser ?

Voilà en exemple la pub que j’ai lancé. Comme vous pouvez le voir il y a des sections différentes pour votre texte.

Votre texte sera affiché à différentes étapes du parcours du client. Voilà les principaux :

Texte : il apparaît juste au dessus de votre pub, et doit être percutant pour pousser les gens à cliquer

Message Texte : le texte d’introduction que les utilisateurs verront après avoir cliqué sur votre pub

Légende : le texte court et direct qui apparaît sous votre image.

Description du fil d’actualité : La description en 150 caractère tirée de votre site. Vous pouvez la changer pour donner plus d’infos sur vos offres et promotions.

Verdict

Revenons-en à mon test. Ma publicité lancée, je me suis posé et ai attendu avec impatience de voir les messages déferler dans la boîte de réception de ma page.

Rien.

J’ai vérifié plusieurs fois que la publicité était bien en cours et en effet elle l’était… en tout cas la dépense était là ! Après 24h, 7 clics de lien au prix de $1.59 chacun et un total de $11,10 je n’avais reçu aucun message. Comme chaque centime compte j’ai décidé d’arrêter la sponsorisation pour essayer de comprendre ce que j’avais pu faire de mal.

Les leçons

On apprend de ces erreurs n’est-ce pas ? Alors voilà les leçons que j’ai tirées de mon test.

Est-ce que l’offre importe ?

Il n’y avait pas d’offre dans ma pub et aucun sentiment d’urgence qui aurait pu pousser les gens à cliquer. Je m’étais contenté d’une simple pub “en savoir plus” qui n’a clairement pas marché. Oui, l’offre est importante.

Est-ce que les clics web sont mieux pour certaines marques ?

Les freelance en content management et rédaction web sont très recherchés mais les clients auront tendance à aller voir leur travail directement sur leur site web. Les Facebook Messenger Ads seront probablement plus pertinentes pour les marques commerciales que pour ceux qui proposent en continu des services professionnels.

Est-ce que les Facebook Messenger Ads sont trop agressives ?

C’est peut-être mon côté britannique mais il y a quelque chose de distant et civilisé à visiter la page Facebook ou le site d’une marque avant de prendre une décision ou poser une question. Les consommateurs sont-ils prêts à poser une question après avoir vu une publicité ou vont-ils simplement cliquer sur le lien et ensuite refermer la page en s’apercevant que cela les conduit sur Messenger ?

Est-ce que le texte compte ?

Oui. Et peut-être même encore plus dans les pubs Messenger que dans celles qui redirigent les consommateurs sur une autre page. Il n’y a pas d’autre endroit où en apprendre plus sur votre produit donc il vous faut aller droit au but. Vous devez aussi faire en sorte d’être suffisamment intriguant pour continuer la discussion.

Pour conclure, même si cela n’a pas marché pour moi, je pense que les Facebook Messenger Ads peuvent être très utiles pour certaines marques. Faites bien attention à votre texte et aux offres mises en avant et tentez votre chance.

Vous avez déjà lancé des Facebook Messenger Ads ? Racontez-nous votre expérience en commentaires.

L’article A la découverte des Facebook Messenger Ads. est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/540057886/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

4 outils Youtube très simples à utiliser

Vous avez lu des articles pour savoir comment créer une vidéo pour votre entreprise, et vous avez même conservé des contenus susceptibles d’intéresser votre communauté. Maintenant, vous vous dites sûrement “Je fais quoi ?”

Félicitations !

Vous en êtes maintenant au point où il faut investir du temps (et donc de l’argent) dans des outils qui répondront aux objectifs que vous vous êtes fixé pour vos vidéos. Pour éviter de vous submerger avec des outils trop compliqués, j’ai consulté le petit expert de la maison, ma fille, âgée de 10 ans, sur ses 4 outils Youtube préférés.

Si cet élève d’école primaire a réussi facilement à s’emparer de ces outils, c’est que vous pouvez le faire aussi, j’en suis sûr.

Outil n°1 : KineMaster

Pitch : faire en sorte que vos vidéos soient perçues comme des vidéos de professionnels !

Prix : gratuit

Difficulté d’utilisation : 10 (1 étant le niveau plus difficile, 10 étant le niveau plus facile)

Si vous souhaitez ajouter des filtres à vos vidéos, KineMaster devrait être l’outil parfait pour vous. Il prend en charge les pistes audio, et offre également un tas de musiques libres de droits. Il propose des incrustations de couleur, le montage sur écran vert (oui, nous avons un écran vert à la maison), des stickers et autres effets.

L’outil est très réputé également pour diviser, couper, découper, ré-assembler vos morceaux de vidéos.

kinemaster-youtube-outil-video-agorapulse

Et surprise, c’est accessible sur votre smartphone ! iOS et Android évidemment.

Outil n°2 : Cute Cut

Pitch : customisez vos animations/transitions !

Prix : gratuit

Difficulté d’utilisation : 8

Notre petit expert aime faire des animations, mais souhaite que cela soit un peu plus haut de gamme ce que KineMaster propose. Pour cela, il utilise Cute Cut, à ne pas confondre avec CuteCut (le sans espace entre Cute et Cut est très important).

J’ai donc appris à manier le logiciel, à la dure !

cute-cut-outil-video-youtube-agorapulse

Les types de transition sont par exemple la superposition d’un texte, d’une image en mouvement sur la vidéo. C’est très pratique pour ajouter des rappels, des remarques ou apartés sur la vidéo, que les gens peuvent voir sans que soit dit à l’oral.

Tout comme KineMaster, c’est une application mobile !

Disponible sur iOS et Android !

Outil n°3 : TubeBuddy

Pitch : optimisez vos vidéos pour un maximum de vues !

Prix : 9$ / mois

Difficulté d’utilisation : 9

Une fois que vous avez produit votre vidéo et qu’elle vous plait, vous devez la publier et la viraliser !

TubeBuddy est fait pour cela.

J’ai testé ce logiciel pour ma fille, grâce à un super deal AppSumo ! C’est un outil de diagnostic qui examine votre vidéo pour vous voir si vous l’avez bien configurée pour générer des vues et obtenir un engagement optimal de la part de votre communauté.

Vous pouvez obtenir des conseils et des vidéos par rapport à vos concurrents, l’outil vous suggère des tags, et mots-clefs.

tubebuddy-outil-video-youtube-optimisation-agorapulse

TubeBuddy s’assure que vous ayez tous les pré-requis nécessaires à une vidéo réussie !

L’outil fournit également des checklists intéressantes pour encourager les Youtubeurs de tout âge à s’organiser pour produire des vidéos régulièrement.

Pour un prix inférieur, ma fille recommande l’extension Chrome VidIQ, qui offre la plupart des fonctionnalités de TubeBuddy, mais gratuitement.

Contrairement aux deux premiers outils que j’ai présenté, TubeBuddy n’est utilisable que sur ordinateur, mais possède une extension Chrome très pratique.

Outil n°4 : Agorapulse

Pitch : conservez les commentaires et les interactions faits sur vos vidéos !

Prix : prix d’entrée 49$ / mois

Difficulté d’utilisation : 10

Vous avez produit votre vidéo et vous l’avez publiée et viralisée ! Bravo ! Maintenant, supposons que les gens qui ont regardé votre vidéo aient également laissé des commentaires.

Pour consulter les commentaires au fur et à mesure, vous allez avoir besoin d’un outil comme Agorapulse. Cela vous fera gagner du temps, plutôt que de checker vos notifications Youtube une par une. Avec l’outil Agorapulse, vous voyez tous les commentaires Youtube sur une colonne. Lorsque vous cliquez sur un commentaire, vous voyez sur quelle vidéo le commentaire a été effectué.

youtube-agorapulse-outil-video-commentaires

Tous les commentaires sont listés dans l’ordre de réception. Vous pouvez y répondre, les cacher, ou assigner le commentaire à quelqu’un de votre équipe.

Gardez en tête que l’on parle ici de Youtube, donc soyez prêts à recevoir des commentaires de gens qui n’aiment pas votre vidéo 😉

Lorsque cela arrive, vous pouvez utiliser Agorapulse pour cacher un commentaire, ou assigner un commentaire à un membre de votre équipe qui sera plus à même de pouvoir y répondre ou le gérer.

À la maison, les commentaires négatifs, c’est le rôle de Maman 😉 Mais dans votre cas, il peut s’agir de votre client, ou du responsable de la communication, ou de l’assistante de l’entreprise, et pas forcément vous.

Certes, le coût d’Agorapulse est élevé par rapport aux autres outils, mais à l’outil de management des commentaires Youtube, l’outil propose aussi de gérer tous vos comptes sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, Linkedin, Google+ … Si vous recherchez une solution simple pour votre gestion quotidienne, et qui inclut également Youtube, cela vaut vraiment le coup.

Quel outil Youtube utilisez-vous pour faire des vidéos réussies ? Dites-nous tout en commentaires !

L’article 4 outils Youtube très simples à utiliser est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/538616006/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Êtes-vous prêt pour le pixel de conversion Facebook?

Les pixels de tracking Facebook sont éminemment importants pour le marketing sur Facebook pour de nombreuses entreprises. Ce fameux pixel suit le comportement des utilisateurs une fois que ceux-ci ont cliqué sur votre publicité. Cela vous permet donc ensuite d’utiliser ces données de comportement pour faire notamment du retargeting.

Désormais, nous avons un nouveau pixel de tracking qui combine les deux !

Du coup, les anciens pixels sont devenus obsolètes. Il faudra maintenant utiliser le nouveau pixel pour diffuser ses publicités.

Dans cet article, nous allons voir ensemble ce que vous devez savoir sur ce fameux nouveau pixel et ce qui change par rapport aux anciens, y compris pour son implémentation.

Qu’est-ce que le nouveau pixel de conversion Facebook?

Facebook a mis en ligne la nouvelle version du pixel de tracking fin 2015, mais ils ne se sont mis aux normes avec le nouveau pixel obligatoire au 15 février 2017. Pourtant, de nombreuses entreprises et spécialistes du marketing n’ont pas encore fait de transition vers ce nouveau pixel. Certains préféraient l’ancien pixel et d’autres ne voulaient pas se prendre la tête à en créer un nouveau.

Il est temps d’uniformiser tout cela et de n’utiliser qu’un seul pixel

Rassurez-vous, vous pouvez toujours accéder aux informations de vos anciens pixels, vous ne pouvez juste plus les utiliser pour tracker ou créer des publicités.

Le nouveau pixel combine à la fois le pixel de conversion et le pixel d’audience en un seul pixel «basique» appelé «le pixel de Facebook». Ce pixel fait tout ce que les anciens pixels faisaient, y compris la création de publicités dynamiques. Vous pouvez utiliser des fonctionnalités comme “advanced matching”, “custom conversions” ou encore “conversion optimization”.

Ce tableau montre la combinaison des fonctionnalités que propose le nouveau pixel Facebook.

Comment puis-je savoir si je peux l’utiliser ?

Depuis que Facebook a annoncé que les anciens pixels ne fonctionneraient plus, j’ai eu beaucoup de mails de clients qui demandaient s’ils avaient l’ancien ou le nouveau pixel.

Question simple, réponse simple : accédez à votre interface de gestion des publicités et cliquez sur la section “Pixels”, placée sous la catégorie “Ressources”.

Après avoir fait tout cela, vous verrez deux onglets différents :

– Le premier concerne le nouveau pixel

– Le second concerne les anciens pixels.

Par ailleurs, c’est ici que vous pourrez consulter vos anciens pixels si vous le souhaitez.

Si vous n’avez pas encore créé de nouveau pixel, vous serez invité à le faire. Comme vous ne disposez que d’un pixel par compte, si vous ne le voyez pas c’est que vous ne l’avez pas encore créé.

Les différences entre le nouveau et l’ancien pixel

La plus grande différence est assez évidente. Désormais, vous n’installez plus qu’un seul pixel sur la page de votre site. Avant, vous pouviez en créer plusieurs. Ce changement a été fait pour améliorer l’optimisation des conversions depuis Facebook.

Maintenant, au lieu de créer plusieurs pixels pour suivre différents types de conversions, vous allez placer des codes d’événements standards (ou événements personnalisés) sur des pages Web spécifiques. Cela vous permettra de suivre avec précision différents types de conversions comme les ventes, les inscriptions, etc.

Certains commerçants et entreprises n’ont pas vraiment aimé cette nouvelle version. Selon eux, il est plus difficile de suivre leurs différents leviers de conversions.

En réalité, ce nouveau pixel offre beaucoup d’avantages aux annonceurs et aux entreprises, notamment sa simplicité d’utilisation.

Comment installer le nouveau Pixel de conversion

Pour créer votre nouveau pixel Facebook, accédez au menu de votre Gestionnaire de publicités et retournez, comme dit précédemment, dans la section “Pixels” placée sous la catégorie “Ressources”. Cliquez ensuite sur “Créer un pixel”.

On vous demandera comment vous souhaitez installer le pixel sur votre site. Vous pouvez choisir l’intégration ou utiliser un tag, ou encore de copier/coller le code du pixel dans le code de votre site internet. Pour cet exemple, nous allons copier/coller le code du pixel dans le code d’un site.

Sur l’écran suivant, copiez le code du pixel que Facebook vous donne.

Trouvez ensuite dans votre code de site internet la partie header et collez le code du pixel directement dedans. Vous pouvez voir comment trouver le header de votre site ici.

Pour les sites WordPress, il existe plusieurs plugins qui facilitent l’installation du pixel Facebook. Vous pouvez installer le plugin Insert Header et Footers Plugin par exemple.

Allez dans les paramètres du plugin et collez le script directement dans la zone “Script” du header. D’autres plugins WordPress existent : Facebook Conversion Pixel et Pixel Caffeine : J’ai utilisé les deux.

Installer des codes d’événements

Après avoir installé votre pixel, vous pourrez installer des codes d’événement. Ceux-ci vous aideront à suivre des événements spécifiques sur différentes pages. Placez un code “Ajouter au panier” sur les pages de produit par exemple, ou un code d’achat sur votre page “Merci de votre commande!”.

Vous devez coller ces extraits de code entre les baliseset, comme indiqué dans l’exemple ci-dessous.

Vérification du pixel

Après avoir configuré votre pixel, Facebook vous demandera de le vérifier. Pour ce faire, rendez-vous sur l’onglet Pixels dans votre gestionnaire de publicités. Raffraichissez la page. Si votre écran est identique à celui juste avant, c’est que quelque chose n’a pas bien fonctionné. Recommencez alors le processus. Si cela fonctionne, vous verrez la page de votre nouveau pixel.

À partir de cette page, vous pouvez créer une audience personnalisée, suivre les conversions et obtenir de nouveaux codes d’événement pour les ajouter à votre pixel.

Que faire si j’utilise des services de publicités tierces ?

De nombreux services tiers utilisent depuis longtemps le nouveau pixel de conversion Facebook. La plupart de ceux que j’ai contactés ont déclaré que leurs platesformes utilisaient bien le nouveau pixel.

Si vous ne savez pas si le service tiers que vous utilisez s’est adapté à la nouvelle plateforme, regardez les analytics d’une nouvelle campagne et ceux du service tiers. S’il y a des anomalies, contactez leurs service pour plus d’assistance.

Dernières précautions

Vous utilisez peut-être déjà le nouveau pixel Facebook, et si ce n’est pas le cas, sachez qu’il est vraiment facile à installer. Il est plus pratique, vous n’avez qu’à installer un seul pixel au lieu d’en créer plusieurs avec des objectifs différents.

Et rappelez-vous, indépendamment des changements de pixels et du gestionnaire de publicités que vous utilisez, le tableau de bord Agorapulse continue évidemment de collecter chaque commentaires sur vos publicités Facebook pour que vous puissiez les surveiller et répondre aux internautes.

Alors, qu’en pensez vous ? Aimez-vous le pixel de conversion Facebook? Laissez-nous un commentaire !

L’article Êtes-vous prêt pour le pixel de conversion Facebook? est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/538050818/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter