Auteur : Manon Julien

Tout ce que vous devez savoir sur le Social Media Lab

Nous sommes peut-être un outil de gestion social media, nous aussi avons parfois du mal à suivre tous les changements et à identifier les bonnes pratiques.

Il y a tellement de mythes et de confusions qu’on s’y perd. A qui faire confiance ?

C’est pourquoi nous sommes heureux de vous annoncer le lancement du Social Media Lab !

Qu’est-ce que le Social Media Lab ?

Le Social Media Lab est un blog hebdomadaire accompagné d’au moins deux podcasts chaque mois détaillant les différents tests que l’on conduit.

Ces tests auront pour but de lutter contre les fausses idées qui circulent à propos de ce qui marche ou pas pour le contenu sponsorisé et organique. Nous testerons aussi les nombreuses théories répandues par les “gourous” du milieu.

Notre objectif est d’investir 15k€ par mois pour aider à “craquer le code” du social media pour ensuite vous proposer les résultats trouvés et ainsi vous éviter le sale travail !

Quelques exemples de ces tests.

La majorité des posts concernera le contenu organique et comment augmenter la portée, les impressions, l’engagement etc. Une fois par mois nous parlerons aussi d’un test payant que nous avons fait (et pas seulement sur Facebook !).

Voilà un petit exemple des articles que vous pourrez découvrir :

  1. Les applications tierces ont-elles un impact sur la portée organique de Facebook ?
  2. Combien de hashtags faut-il utiliser sur Instagram pour générer un bon taux d’engagement ?
  3. Les posts avec hashtags sur Facebook génèrent-ils plus d’engagement ?
  4. Est-ce une bonne idée de renvoyer le trafic des pubs Quora vers un article de blog ou une page d’accueil ?
  5. Les images crosspostées d’Instagram vers Facebook ont-elles une meilleure portée ?
  6. Le réseau Display de Facebook ou Google est-il plus utile pour le Remarketing ?

Ce n’est qu’un aperçu des nombreux tests déjà effectués et sur lesquels nous reviendrons.

Qui est impliqué dans le Social Media Lab ?

Les tests seront effectués par Scott Ayres (pour l’organique) et Jason How (pour le payant).

Jason How est un adepte des pubs Facebook et apporte avec lui cinq ans d’expérience et de bonnes pratiques pour des campagnes réussies. Ses tests remettront en question vos idées et vous feront repenser la publicité Facebook.

Scott Ayres est un avide blogger du monde social media depuis 6 ans et rédigeait auparavant pour Hubze et Post Planner. Il a d’ailleurs contribué à placer ces deux blogs dans le top 10 des blogs social media les plus influents du monde. Il est aussi co-auteur du livre Facebook pour les nuls. Scott a un don pour prédire et repérer des tendances social media et pour expliquer aux petites entreprises comment les exploiter.

Le podcast sera tenu par Scott et Richard Beeson. Richard est chez Agorapulse depuis cinq ans et est partie prenante dans le succès de l’entreprise.

Dans des futures épisodes, nous aurons de temps à autres des invités extérieurs à Agorapulse qui pourront clarifier certaines stratégies social media.

Quand est-ce que le Social Media Lab a été lancé ?

Nous avons commencé à publier des articles et des podcasts la semaine du 21 août. 

Comment s’inscrire au Social Media Lab ?

Pour être sûrs de ne jamais rater le dernier test, vous pouvez vous inscrire au blog via email juste ici : S’abonner !

Vous pouvez vous inscrire au podcast via Itunes ou Stitcher. (Pensez-bien à lui donner 5 étoiles !)

Comment est-ce que *JE* peux être impliqué dans le projet ?

Vous pouvez contribuer au Social Media Lab de plusieurs façons :

  • En partageant ce blog et les futurs articles du Lab
  • En vous inscrivant au podcast sur Itunes ou Stitcher
  • En laissant un avis 5 étoiles sur Itunes

En nous attribuant 5 étoiles non seulement vous aider le podcast à monter dans la liste et ainsi lui donner une meilleure visibilité, mais vous serez aussi inscrits à concours qui vous permettra de gagner des lots vraiment excellents !

Nous avons fait des partenariats avec certains de nos amis pour vous offrir ces cadeaux forts sympathiques :

Chaque semaine nous tirerons au sort un gagnant parmi ceux ayant laissé une note de 5 étoiles qui remportera un des lots, jusqu’à épuisement des lots !

L’article Tout ce que vous devez savoir sur le Social Media Lab est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/492107682/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Publicités

A la découverte du nouveau Agorapulse

Agorapulse a été lancé en novembre 2013.

Comme vous pouvez l’imaginer, avec un produit SaaS de 4 ans dans une industrie en constante évolution, une mise à jour s’avérait nécessaire pour nous aider à avancer plus vite. L’interface utilisateur avait besoin d’une sérieuse refonte.

A seulement quatre ans, notre outil de gestion des réseaux sociaux était vieillissant, il était temps de faire quelques changements.

Nous avons commencé le processus à l’été 2016 avec le backend, et sa nouvelle version mise en ligne en février 2017. Les changements n’étaient pas visibles par les utilisateurs, mais cela nous a permis de tellement rationaliser notre code que maintenant nous pouvons proposer de nouvelles options innovantes deux fois plus rapides qu’avant.

Depuis mars nous travaillons sans relâche pour mettre en oeuvre les nouveaux design et front end. Le moindre pixel de l’application a été repensé, re-conçu, et ré-encodé avec un nouveau framework. Il va sans dire que notre équipe technique a eu sacrément de travail.

Pendant ce processus sans fin de 12 mois, nous ne vous avons pas servis aussi bien que nous l’aurions souhaité. Nous avons mis toute notre énergie dans cette nouvelle version, et cela s’est répercuté dans le manque de nouveautés et améliorations. 

Mais nous voyons enfin le bout de ce long tunnel et la nouvelle version d’Agorapulse sera mise en ligne en Août 2017. 

Pour vous aider à comprendre ce qui vous attend, nous avons listé les changements les plus importants.

  1. Nouvelle boîte de réception.

1.1 Nouveau design et workflow

Nous avons repensé la boîte de réception pour la rendre plus facile à lire. Les commentaires en attente disparaîtront au fur et à mesure du fil “à traiter” pour vous apporter plus de clarté.

1.2 Nouveaux filtres pour plus de granularité

Les filtres de la boîte de réception proposent désormais plus d’options : voir tous les messages traités par un membre spécifique de l’équipe ou ceux assignés à un autre membre. C’est un autre moyen facile de savoir où en sont les membres de votre équipe.

1.3 Réponses sauvegardées

Vous pouvez désormais créer des “réponses sauvegardées” ou des réponses toutes prêtes pour chacun de vos réseaux. Cela permet un énorme gain de temps quand on utilise les mêmes réponses. C’était une fonctionnalité longtemps désirée et nous sommes ravis d’enfin pouvoir la proposer.

1.4 Emojis plus facile d’accès

Beaucoup d’utilisateurs se sont plaints du manque d’efficacité de notre sélecteur d’emojis. Nous l’avons grandement amélioré ! Désormais, non seulement les emojis sont plus grands mais vous pouvez aussi faire une recherche par mot-clé.

1.5 Traduction intégrée

Qui n’aime pas quand les fans et abonnés interagissent avec vous ? Mais quand ils parlent une langue qui vous est inconnue, les choses se compliquent un peu. Avec cette nouvelle fonction, un clic suffit pour avoir la traduction du message. Vraiment très pratique !

1.6 Affichage du profil des utilisateurs

Chaque fois que vous sélectionnez un tweet, un commentaire ou un message privé, vous verrez le profil complet de l’auteur sur la droite. Savoir à qui vous répondez est un vrai plus. Mais cette fonction propose davantage que simplement voir leur nom, photo et bio. Vous pouvez les mentionner et voir des tags pertinents pour jauger rapidement leur importance vis à vis de votre entreprise. Vous pouvez aussi les ajouter aux favoris pour accéder facilement à leur profil.

Mais surtout, vous pouvez étendre leur profil et voir toute l’activité entre vos deux comptes. C’est un immense gain de temps pour les équipes utilisant le même tableau de bord pour le marketing social media et le service client.

1.7 Activité en temps réel

Cette fonction va définitivement changer la donne pour les grandes équipes. Sur chaque compte, vous pouvez désormais voir qui est connecté en même temps que vous (en haut à gauche de la capture), mais surtout, vous pouvez voir qui est en train de traiter quoi et qui est en train de répondre à quoi !

Plus personne ne se marchera sur les pieds !

  1. Nouveaux rapports

2.1 Nouvelles statistiques et nouveau design

Si vous aimiez nos rapports, vous allez adorer les nouveaux ! Ils offrent plus de données, montrent l’évolution de chaque métrique sur la durée et leur présentation est plus aérée.

2.2 Rapport de contenus

Vous avez désormais accès à un rapport de contenus différent pour Facebook, Twitter et Instagram. Affichez tous vos posts sur une période choisie et triez-les selon la métrique que vous voulez. Vous voulez voir les posts avec le meilleur taux d’engagement ? Cliquez sur “engagement” et c’est bon ! Besoin de présenter ça à votre chef ou client ? Vous pouvez très facilement exporter un fichier .csv de vos statistiques.

2.3 Nouveau design du PowerPoint

Nos rapports PowerPoint ont aussi été relookés. Ils contiennent désormais toutes les métriques et tous les graphiques que vous avez sur la version web. Ils sont aussi parfaitement compatibles avec Keynote (si vous êtes Mac addict) et Google Slides. On prévoit très bientôt d’offrir la possibilité d’importer votre logo personnel automatiquement.

  1. Nouvel outil de publication

3.1 Affichage de l’aperçu

La fonctionnalité précédente était cool, mais difficile à trouver.

L’aperçu est désormais toujours visible et facile d’accès. Besoin de voir comment votre post s’affichera sur les différents réseaux ? Il suffit d’un clic !

3.2 Modification en contexte

Dans l’ancienne version vous pouviez déjà modifier vos posts pour les adapter à chaque réseau. Agorapulse a été le premier outil à proposer cette option ! Très utile mais un peu cachée.

Vous pouvez maintenant prévisualiser vos posts en contexte. Il suffit de cliquer sur le texte pour le modifier. Ce que vous voyez à droite correspond à ce qui s’affichera sur le site. Vous pouvez même très facilement ajouter des mentions sur Facebook et Twitter.

3.3 Vérification du calendrier avant publication

Un des principaux objectifs de cette nouvelle version est de vous offrir un outil plus clair qui vous permettra un plus grand contrôle de votre gestion social media.

Le tableau de bord a été défini de façon à montrer instantanément :

  • les éléments à traiter dans votre boîte de réception
  • l’aperçu exact de vos posts
  • quand précisément votre post sera publié et comment il s’inscrit dans votre calendrier

Si vous repartagez un post ou ajoutez des heures supplémentaires, vous verrez clairement quand chaque post sera mis en ligne. Très pratique quand on veut s’assurer que chacun est publié au moment le plus adéquat.



3.4 Possibilité de répéter un contenu programmé

Cette option vous permettra de programmer plusieurs fois un même post et de définir un délai entre chaque post. C’est idéal pour :

  • promouvoir un événement à une date précise et le répéter un certain nombre de fois
  • annoncer un événement qui se déroule chaque semaine ou chaque mois au même endroit et à la même heure
  • souhaiter un bon anniversaire à vos abonnés en le programmant tous les 12 mois.

3.5 Possibilité de rajouter des horaires de publication

Si l’option “répéter” ne vous permet pas la flexibilité dont vous avez besoin, vous pouvez ajouter manuellement des créneaux horaires. Vous pouvez ajouter autant de jours et d’heures que vous voulez !

3.6 Nouveau système de file d’attente

Pour ceux qui préfèrent utiliser la file d’attente, nous avons aussi complètement revu cette fonction.

Le premier ajout est la possibilité d’ajouter vos posts au créneau horaire suivant dans la file (si votre contenu est urgent par exemple). Pas d’inquiétude cependant : vous pouvez toujours choisir d’ajouter votre contenu à la fin de la file d’attente.

Souvent, le problème avec la file d’attente c’est que vous ne savez pas quand votre contenu sera mis en ligne. On trouvait ça embêtant nous aussi, alors on a changé ça.

Au moment de la planification de votre post, vous pourrez très clairement voir dans votre calendrier à quel moment vos posts de la file d’attente seront publiés.

Et pour finir, vous pouvez désormais ré-insérer vos posts dans la file d’attente. Vous pouvez aussi choisir de le faire de façon automatique et spécifier quel post sera systématiquement ré-inséré. Avec cette dernière fonction, vous pouvez définir une date d’expiration pour éviter de publier du contenu obsolète dans plusieurs mois (un bon moyen d’éviter un fail).

Comme pour la répétition ou la reprogrammation, vous pouvez définir ces options différemment pour chaque réseau. Vous voulez le mettre dans la file une fois sur Facebook, trois fois sur LinkedIn et un nombre infini de fois sur Twitter ? Faites donc !

3.7 Taguer facilement du contenu et avoir des rapports de tag

Vous pouvez taguer vos posts lors de la publication – un bon moyen de mesurer les performances de votre contenu par sujet ou campagne.

Ces tags vous donneront accès à un rapport de comparaison des taux d’engagement et de la portée pour chacun de vos sujets.

Très pratique pour faire des tests A/B sur des sujets divers ou pour suivre les performances des campagnes en cours, n’est-ce pas ?

3.8 Possibilité d’assigner du contenu pour validation

Les équipes vont adorer cette fonctionnalité ! Mettons que vous créiez un premier brouillon pour votre post, que le graphiste doit ajouter un visuel et qu’un éditeur doit relire ou valider chaque post.

Créez simplement vos posts, définissez le jour et l’heure de publication (ou ajoutez-le à la file d’attente) et ensuite attribuez le brouillon au/à la graphiste. Une fois qu’il/elle aura ajouté les visuels (il/elle recevra une notification chaque fois qu’un post lui est assigné), il/elle pourra ensuite l’assigner à l’éditeur qui pourra alors le relire et valider le contenu avant publication.

Probablement le moyen le plus simple et efficace de gérer les tâches de toute l’équipe !

3.9 Possibilité de copier du contenu déjà publié (ou dont la mise en ligne a échoué ou bien déjà programmé/dans la file d’attente)

L’échec de publication, ça arrive. Que vous ayez eu un problème d’API, de contenu (taille de la vidéo, format de l’image), publié involontairement deux fois la même chose ou un simple bug de notre côté (rare), il était impossible de revenir en arrière et c’était frustrant.

Et bien, maintenant, vous pouvez récupérer un post dont la publication a échouée d’un simple clic !

Vous pouvez aussi copier n’importe quel contenu en un clic, qu’il soit dans la file d’attente, programmé ou déjà publié.

  1. Un team management totalement revu

Notre fonction de gestion d’équipe était bien mais pas excellent. Nous en étions conscients car nous mêmes l’utilisions au quotidien.

Nous l’avons complètement modifiée ! Désormais il est très facile d’inviter de nouveaux membres mais aussi d’ajouter des membres de l’équipe à un compte récemment ajouté. Les grandes équipes et les agences vont ADORER cette amélioration.

L’affichage des membres de l’équipe a aussi été considérablement amélioré. Les équipes sont désormais affichées par membres plutôt que par réseaux ce qui permet de mieux comprendre les responsabilités de chacun. Il est aussi plus simple maintenant de supprimer un membre.

  1. Et ensuite ?

Comme mentionné plus haut, cette mise à jour nous permettra d’avancer plus vite et de vous proposer les nouvelles fonctions et améliorations que vous méritez.

Voilà les fonctionnalités auxquelles vous aurez bientôt accès :

  • gestion des commentaires Youtube (Fait !)
  • gestion des avis Facebook (Fait !)

  • ajout de plusieurs photos
  • une application mobile améliorée
  • répondre à un commentaire Facebook ou un tweet en message privé
  • possibilité d’ajouter des posts groupés via un fichier .csv
  • associer des catégories de contenu aux “slots” de la file d’attente pour une meilleure flexibilité

Et voici ce qu’on prévoit de mettre en ligne d’ici 6 à 8 mois:

  • des métriques Instagram plus poussées (démographiques, impressions, portée)
  • gestion des groupes Facebook
  • rapports unifiés (avec plusieurs comptes)
  • calendrier éditorial unifié
  • boîte de réception unifiée
  • publication sur les profils personnels Facebook
  • publication de vidéos Instagram

Merci encore pour soutien infaillible. On espère que cette mise à jour et les nouveautés à venir faciliteront votre travail et le rendront plus fun.

A votre succès !

L’article A la découverte du nouveau Agorapulse est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/488981620/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

6 leçons de marketing social media inspirées des Samouraïs

Cet article a été écrit par Rishabh Dev de Mapplinks

L’inspiration est partout. Tout ce qu’il faut c’est observer.

Pour les marketeux notamment, l’inspiration peut venir des coins les plus inattendus comme par exemple les Samouraïs. Le principe de vie des Samouraïs, le Bushido, intrigue le monde depuis toujours. Ce code non-écrit, passé de génération en génération, a inspiré la pop culture, des livres, des poèmes et des films dans le monde moderne. Bien qu’il demeure non-écrit, de nombreux intellectuels japonais ont écrit leur version du Bushido, nous fournissant une source de documents desquels nous pouvons nous inspirer. Voici quelques unes des meilleurs citations et principes des Samouraïs qui peuvent aider les Guerriers Social Media du monde moderne dans leur conquête du digital.

  1. Connaitre votre adversaire

“Dans la bataille, faire tressaillir son adversaire, c’est déjà gagner.”

1.Connaître votre adversaire

Sur le champ de bataille, connaître tous les détails sur votre adversaire est un savoir-faire recherché. Que ce soit au combat ou en marketing, succès et défaite dépendent autant de cette connaissance que des aptitudes du guerrier. Se battre sans savoir contre qui  vaut autant qu’accepter la défaite avant même de choisir son arme. Observer attentivement vos concurrents directs vous donnera un aperçu de la personnalité du consommateur, des réseaux sociaux choisis, du comportement du consommateur, du taux d’acceptation selon le contenu et le type de campagne. Toutes ces informations vous aideront à planifier et exécuter efficacement vos campagnes.

  1. Connaitre tous les réseaux.

“Il faut bien comprendre que plus d’un chemin mène au sommet de la montagne.”

3.Connaître son industrie

Ne dépendre que d’une arme sur le champ de bataille est une faiblesse qui n’attend que d’être exploitée par l’adversaire. L’écosystème du marketing digital a davantage besoin de généralistes que d’Experts en Facebook Ads ou Spécialistes en Marketing LinkedIn.

  1. Connaître son industrie

‘Examinez votre environnement”

4. Connaître son industrie

Un guerrier se doit d’être constamment vigilant aux changements dans son environnement immédiat s’il veut garder l’avantage sur son adversaire. Pour remporter une bataille il ne suffit pas de coups bien portés,il faut aussi essayer d’exploiter au maximum ce qui nous entoure pour rendre une victoire décisive

Les réseaux sociaux sont une discipline nouvelle qui évolue chaque jour. Aussi, les marketeux doivent suivre de près ces changements et en apprendre le plus possible sur l’écosystème social media, la psychologie des utilisateurs, les nouveautés du milieu, le comportement des utilisateurs et les types de personnalités.

  1. Connaitre le chemin vers l’amélioration

“Au moment de la victoire, resserrer les liens de son casque”.

5.Connaitre le chemin vers l’amélioration

Il est important de célébrer une victoire, mais pas au risque de baisser sa garde, car la prochaine bataille n’est jamais loin. Un guerrier fera des erreurs sur le champ de bataille. Qu’importe sa vigilance ou sa victoire décisive, il y aura un autre assaut et à ce moment-là, la connaissance de ses erreurs ou de ses faiblesses lui assureront une victoire lors du prochain combat.

Célébrez chaque succès, mais faites vous un devoir d’apprendre à chaque étape du processus. Analysez chaque résultat, disséquez tous les ROI et voyez comment faire mieux dans la prochaine campagne. L’apprentissage constant est le facteur clé pour garder l’avantage dans la bataille social media.

  1. Connaître le cheminement de la réalisation.

“Un samouraï, même quand il n’a pas mangé, utilise son cure-dent”.

6. Connaître le cheminement de la réalisation.

Un guerrier ne doit pas avoir peur de suivre un schéma et ce schéma ne doit pas être interrompu par l’environnement immédiat.

De la même façon pour les guerriers du marketing digital, un processus d’apprentissage bien établi est crucial pour gagner du temps et assurer une exécution efficace des campagnes. Faire une checklist, créer des workflows, utiliser la programmation, trouver les bons outils, s’assurer que le plan stratégique est maintenu à tout moment et que votre marque conserve le positionnement et l’image prévus par la campagne.

  1. Ne jamais sous-estimer le besoin de stratégie.

“Une stratégie immature est source de chagrin.”

social-media-strategy-768x384

Se rendre sur le champ de bataille sans une stratégie est la voie la plus rapide vers une défaite que la force seule ne peut compenser. Un guerrier doit prendre le temps nécessaire pour construire une stratégie efficace qui lui servira en temps d’adversité et l’aidera à arracher la victoire des mâchoires de la défaite.

Pour les guerriers du marketing digital, la stratégie est la clé des portes qui mènent directement à une campagne réussie. Une stratégie qui couvre tous les points importants associés à une campagne, que ce soit identifier la personnalité des clients, leur réseau préféré, leurs attentes vis-à-vis de la marque etc, peut faire la différence entre la réussite et l’échec d’une campagne. Une bonne stratégie permet aux marketeux de s’assurer qu’il y a toujours de la place pour une amélioration et si nécessaire une correction afin que rien ne stagne ou ne fasse échouer le but même de la campagne.

En conclusion

Un dicton dit “la sagesse d’hier n’est jamais perdue”. Les guerriers Samouraïs peuvent ne pas faire partie de la société moderne, mais la sagesse qu’ils ont laissé en héritage peut tout à fait s’appliquer sur le champ de bataille moderne du marketing digital, où acquérir l’attention pleine et entière de l’audience cible est la victoire et où les armes sont les réseaux disponibles pour les guerriers du marketing digital. Il s’agit de démêler le lien entre cette sagesse et ses possibles applications, c’est là tout ce qui importe vraiment pour s’assurer que chaque campagne est une success story en soi.

Rishabh Dev est un entrepreneur et growth marketer. Il gère Mapplinks, la première compagnie d’expérience de marque et entraîne la prochaine génération de digital marketers et growth hackers sur Mapplinks Academy. Vous pouvez le retrouver sur Twitter @reachrishabh.

L’article 6 leçons de marketing social media inspirées des Samouraïs est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/488519410/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

SEO sémantique, schema.org, référencement et Google knowledge graph

Le 6 octobre 2016 chez Google

SOURCE : https://www.youtube.com/channel/UC6oA6_t1R6Wqm6sPmKtZnkw
VIDEO >> https://youtu.be/_bOLBGO-Xds

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/482161882/0/visibiliteweb~SEO-sxEmantique-schemaorg-rxEfxErencement-et-Google-knowledge-graph.html
plus d’infos sur >> Twitter

Comment reproposer vos meilleurs contenus sur vos réseaux sociaux ?

Avez-vous déjà posté un contenu qualitatif sur Facebook qui vous a permis de généré énormément de likes, de commentaires, de clics et de partages ? Et vous êtes-vous demandé comment refaire le même type de contenus pour obtenir le même succès ?

Essayer de proposer sans cesse des contenus de qualité pour obtenir un reach satisfaisant sur tous ses réseaux sociaux peut devenir épuisant, et parfois, l’on est à court d’idées …

Il arrive parfois que de créer un nouveau contenu n’est pas la meilleure solution, et qu’en reprendre un peut s’avérer plus utile et plus performant pour vos réseaux sociaux.

Connaître les meilleurs moyens de reproposer un contenu déjà publié est très important pour obtenir de nouveau de bons résultats. Dans ce post, nous allons voir comment reproposer du contenu déjà publié, et quels contenus l’on peut republier.

Modifier ses contenus pour les poster sur ses différents réseaux sociaux

Vous pouvez – et vous devez – reproposer vos contenus sur vos différentes plateformes. Vous avez un bel article de blog, ou une vidéo amusante ? Postez-les partout !

Néanmoins, poster les mêmes contenus sur tous vos réseaux sociaux ne veut pas dire que vous devez faire un copié collé. Il est essentiel de customiser le contenu pour chacun de vos réseaux sociaux.

Par exemple, Facebook n’est pas le lieu où les hashtags fonctionnent, alors que c’est une norme et une obligation dans les tweets et les posts instagram.

Vous devez aussi également être concis sur Twitter, et avoir un ton professionnel sur Linkedin. Les contenus qui sont destinés à Instagram et Pinterest quant à eux, doivent avoir une qualité d’image irréprochable.

Ce post de Jon Loomer est un excellent exemple. Dans son tweet, il est concis et reprend le titre de son article. Sur son statut Facebook, toujours pour le même post, il donne quelques informations en plus, afin d’encourager les internautes à cliquer.

1. Jon Loomer post

2. Jon Loomer post Facebook

Regardez du côté de Snapchat ou Instagram. Les deux réseaux sociaux sont des plateformes de partage d’images et qui ont à peu près les mêmes fonctionnalités. (Et oui, on se doute qu’Instagram a copié Snapchat). Mais malgré les similitudes troublantes, les entreprises et les internautes utilisent les deux plateformes de manière très différente. Ce ne sont pas les mêmes cibles, les mêmes manières de naviguer, etc.

Vous devez bien connaître et détecter les navigations, les fonctionnalités de chacun de vos réseaux sociaux, même ceux qui paraissent les même, même si cela prend un peu plus de temps. C’est comme cela que vous reproposerez vos contenus de la meilleure manière, et que vous obtiendrez les meilleurs résultats possibles.

Mettez à jour les contenus qui ont le plus performé

Reproposer des contenus déjà publiés ne veut pas dire de copier coller vos posts dans votre outil de programmation (même si oui, techniquement vous pouvez le faire). Vous devez mettre à jour les contenus qui ont bien fonctionné pour pouvoir les repartager. Vous obtiendrez forcément des résultats plus probants dans votre seconde campagne si vous partagez des contenus mis à jour, ou V2, à la place de vous contenter de reposter l’original.

Exemples de ce que vous pouvez inclure dans vos contenus pour les mettre à jour :

  • Mettez à jour vos articles de blog en rajoutant des informations, et annoncez sur vos posts que vous avez rajouté des informations précieuses dans votre article, lorsque vous le repartagerez.
  • À chaque fois que vous reposterez un post, utilisez une citation différente de votre baseline initiale. Une citation venant d’une célébrité ou d’un/e influenceur/e comme le montre l’exemple ci-dessous, est une très bonne pratique.

3. quote from a celebrity of influencer

  • Compilez le contenu généré par vos utilisateurs en un “Instant Twitter” ou “Twitter moment” en anglais. Allouez un budget publicité sur votre Twitter Moment pour générer du trafic. En plaçant vos contenus dans un nouveau format, vous pouvez générer davantage d’engagement. Le Twitter Moment ci-dessous compile les réactions de la part des internautes quant à la recherche de testeurs de goûts qu’effectuait la marque de chocolat Cadbury. Le fait de grouper les réactions duplique l’effet humoristique et donc la portée et l’engagement du post.

4. user’s reactions to Cadbury's offer

Repostez à différents horaires

La première raison de repartager un post déjà publié est de générer encore plus de résultats que la première publication.

Pour maximiser la visibilité de vos contenus, vous devez les partager à des horaires différents que les posts originaux. Si avez partagé votre post original sur Facebook un lundi après-midi, vous pouvez reposter le post un mardi à 8 heures.

L’outil de publication Agorapulse vous aidera sur cette tâche. Vous pouvez programmer vos posts à l’avance en quelques clics, et si nécessaire, vous pouvez regarder l’horaire de publication du post original pour vérifier.

Cela vous permet d’optimiser votre repost pour obtenir un maximum de visibilité et d’engagement, tout cela, dans le but de toucher votre audience, et surtout ceux qui n’avaient pas vu le premier post.

Sur Agorapulse, vous pouvez même créer des messages différents en fonction des réseaux sociaux, et ensuite les programmer.

À partir de cette étape (image ci-dessus), vous pouvez supprimer les hashtags pour votre post Facebook, étayer votre message pour Linkedin, etc.

Si vous partagez le contenu tout de suite, vous devez vous dire que vous allez potentiellement le repartager plus tard. Lorsque vous écrivez votre post, vous pouvez également programmer une autre version de ce post, jusqu’à plusieurs mois après.

Vous pouvez la reprogrammer à n’importe quelle heure si l’horaire ne vous convient plus, mais en tout cas, c’est programmé pour être posté ! Vous n’avez plus à vous inquiéter.

Quel contenu je peux reposter ?

Lorsque vous en êtes à l’étape de savoir quels contenus vous voulez réutiliser, vous devez nécessairement vous focaliser sur les contenus qui ont le plus performé.

Pour savoir quels contenus ont le plus performé, vous pouvez aller sur Agorapulse dans la partie analytics.

Grâce à la section reporting, vous pouvez voir quel post a généré le plus d’engagement. Vous pouvez même voir quels types d’engagements ils ont généré, et quels hashtags ont permis d’obtenir ces résultats.

Vous pouvez utiliser ces informations pour trouver le contenu le plus productif à reposter.

Il y a tout de même quelques exceptions à cette pratique. Tous les contenus ne peuvent pas être repostés. Des posts Instagram qui annoncent des nouvelles fraiches, ou des codes de réductions ne peuvent pas vivre une deuxième fois.

Soyez focalisés sur ce qui est utile. Les contenus “evergreen” (recyclables) sont un parfait exemple et fonctionnent bien lorsqu’ils sont réutilisés.

Les types de contenus qui fonctionnent bien et qui font sens à être repostés sont par exemple des articles de blog, des vidéos tutoriel, etc. Vous pouvez même reprendre un chat live twitter et le tourner en article de blog.

Dans l’exemple ci-dessous, SEMrush a réalisé un chat, et ensuite expliqué qu’ils le reprendront sous forme d’article de blog, qu’ils ont ensuite reposté sur leur Twitter.

8. SEMrush

Vous devez toujours vérifier le contenu rattaché au post que vous allez republier, afin de vous assurer qu’il est bien à jour.

Je pourrais par exemple, publier un post Evergreen sur Instagram. Mais s’il me manque des informations actuelles et nécessaires, mon post va tomber à l’eau ou ne pas générer autant d’impact que le post original.

Le contenu généré par les internautes (UGC en anglais) est un autre type de poste qui vous fournira de manière constante des résultats élevés si vous les partagez sur vos réseaux sociaux.

Reposter ces fameux UGC sur tous vos réseaux sociaux vous promet généralement un engagement très élevé.

Regardez l’exemple ci-dessous, de la marque Yankee. Comment cette photo ne pourrait-elle pas avoir une tonne de likes ?! (Sauf si vos fans habitent à Boston).

9.photo-enfant-yankee

Au final …

Nous l’avons vu durant tout cet article, reposter ses meilleurs contenus est une bonne pratique pour générer de l’engagement et de la visibilité.

Cela vous permet de booster votre page et profiles social media. En utilisant Agorapulse pour trouver, analyser et programmer vos posts, vous garantissez à vos posts d’être efficaces et productifs.

Qu’en pensez-vous ?! Comment faites-vous pour reposter vos posts ? Et quels types de contenus repostez-vous généralement ?

Dites nous tout en commentaires !

L’article Comment reproposer vos meilleurs contenus sur vos réseaux sociaux ? est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/479939376/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Améliorer son référencement naturel sur google en 2018

Améliorer son référencement naturel sur google en 2018

Article Original : WissiYOU

  Comme toujours 2018 apporte son lot de nouveautés quant aux différents points à mettre en place pour bénéficier d’un référencement naturel sur google optimisé. En combinant ces nouveautés et les points déjà existants vous êtes sûr d’améliorer vos positions sur les résultats de recherche sur lesquels vous souhaitez apparaître. Je vais essayer de résumer les différents points à mettre en place afin que vous puissiez optimiser votre positionnement. Prêts ? On est partis !

Comment améliorer son référencement sur google

Arrêtez d’écrire autour d’un seul mot clef

Dans cet article : optimisation seo du contenu https://wissiyou.com/referencement/google/optimisation-du-contenu/ j’ai abordé des concepts comme le LSI (latent semantic keyword) et la façon dont google arrive à interpréter le contenu aujourd’hui. Créer du contenu autour d’un seul mot clef est pénible à faire, très souvent pénible à lire et peut même pénaliser votre référencement sur le web. Si vous vous demandez comment améliorer son référencement sur google en 2018, alors commencez à prendre l’habitude de développer votre contenu (page ou article de blog) autour d’une idée ou d’un thème, et non plus d’un seul et unique mot-clé. Vous avez remarqué que sur certains résultats de recherches, des pages apparaissent en tête alors que le mot clef recherché n’est ni dans les titres ni dans le contenu ? Comment est ce possible ? et bien tout simplement parce que nous sommes entrés dans l’ère du web sémantique. Ecrire en ciblant une idée générale et non plus un mot clef vous permet de vous référencer beaucoup plus vite, sur beaucoup plus de mots-cles et avec beaucoup moins de liens. Vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Quelques outils pour vous aider pour développer un contenu riche qui se positionnera sur google à coup sûr

  1.  SEOQUANTUM : application en français qui vient de sortir, une tuerie pour les obsédés du contenu et des relations sémantiques (comme moi) ! Cet outil va devenir indispensable en 2018.
  2. Keyword planner : le bon vieil outil proposé par adwords. Pensé pour le référencement payant mais très utile pour comprendre comment google créé et interprète les groupes de mots.
  3. LSI graph : très bon outil pour démarré dans avec le LSI. Gratuit, en anglais.
  4. Answer the Public : j’adore cet outil. Trouvez toutes les questions qui sont posées sur google autour d’un thème donné. Excellent et simple à utiliser pour améliorer votre référencement en combinant des requêtes peu concurrentielles.

En plus … Avec l’arrivée de la recherche vocale sur smartphones, les combinaisons de mots deviennent quasiment infinies ! Si vous arrivez à cibler les mots les plus importants d’un point de vue sémantique vous pouvez être référencé très rapidement sur des centaines de mots-cles peu utilisés mais appartenant à la même famille. Le référencement sémantique est le futur du seo alors mieux vaut s’y mettre dès maintenant. https://twitter.com/ParisRomuald/status/922009834601549824 https://twitter.com/tgaillard1369/status/921782237430976516

Ecrivez du contenu plus long … et plus détaillé !

Pour que Google interprète parfaitement l’idée autour de laquelle vous avez écris votre article et que le moteur arrive à définir sur quels mots-cles vous positionner il va falloir produire des contenus plus complets. Attention, je ne parle pas d’écrire des pavés sans aucun sens afin de faire de la quantité, non… Il s’agit de créer un contenu aussi détaillé que possible sur le sujet de votre choix. Incluez des références, des vidéos sur le sujet traité, des images etc … Ne vous concentrez plus sur un seul mot clef ! Concentrez vous sur un thème à traiter. Employez tous les mots du champ sémantique en relation avec le thème ou l’idée que vous souhaitez aborder. En 2018 il s’agit de la meilleure façon d’améliorer son référencement naturel sur google. Si vous suivez un plan de contenu éditorial, écrivez moins souvent mais écrivez des articles plus longs et plus denses (de type dossier) en attaquant le sujet sous tous les angles. Essayez de répondre aux questions posées sur le moteur de recherche. (utilisez answerthepublic.com) Là où vous écriviez 3 ou 4 articles de 400 mots préférez écrire 1 article de 2000-2500 mots bien structuré.

Quels sont les bénéfices ?

  1. Vos textes sont plus longs, vous utilisez plus de mots-cles et donc google améliore votre référencement sur plus de résultats de recherche.
  2. Si vous recherchez vos mots-cles correctement vous apparaîtrez sur des synonymes ou des mots en relation avec votre article.
  3. Créez du contenu intéréssant et facile à lire qui vous permette de retenir les visiteurs, ça tombe bien car plus les personnes restent sur votre page et meilleur sera votre référencement naturel sur google.
  4. Vous positionnez votre site comme une référence dans un domaine précis.
  5. Google visitera plus souvent et plus en profondeur votre site (crawl indexing).
  6. Votre contenu se positionne beaucoup plus facilement en utilisant beaucoup moins de liens entrants.

 

Réutilisez votre contenu (encore et encore !)

Vous êtes certainement déjà référencé sur plusieurs de mots-cles grâce à vos anciens articles écris il y quelques mois. Ne sous estimez pas le contenu déjà existant sur votre site ! Vous n’êtes peut être pas bien référencé, mais vous l’êtes déjà. Pour découvrir les mots-cles sur lesquels vous êtes déjà positionné sur le moteur de recherche :

  1. Utilisez la Search Console de google.
  2. Onglet : Trafic de la recherche >> analyse de la recherchele référencement naturel
  3. Filtrer par page (et non par requêtes).référencement naturel site internet
  4. Choisissez la page que vous souhaitez analyser.optimiser référencement naturel
  5. Repassez au filtre par requêtes.
  6. Vous voyez apparaître tous les termes sur lesquels est positionné votre article sur Google pour une page précise.
  7. Prenez les termes ayant une position moyenne en dessous de 5 ayant un certain volume de recherche et insérez lez de façon lisible et naturelle dans votre article, vos balises alt, vos entêtes etc… Combinés les uns aux autres tous ces éléments favoriseront votre référencement naturel.referencement naturel site web

  Une fois que vous avez effectué toutes les modifications : Renvoyez votre article sur google pour qu’il soit rapidement revisité par le moteur de recherche en vous rendant sur https://www.google.com/webmasters/tools/submit-url Attendez quelques jours pour que les modifications soit prises en compte. Revenez sur la Search Console ou bien faite le suivi de votre référencement naturel avec votre outil favori. Votre positionnement sera amélioré sur le moteur de recherche. Vous obtenez donc un peu plus de trafic grâce à cette petite technique en incluant quelques mots supplémentaires dans votre texte. Prenez l’habitude de revisiter vos vieux articles car en les mettant à jour vous améliorez votre seo et gagnez de précieuses positions sur google … et le travail à fournir est vraiment dérisoire ! Pas mal pour un vieil article oublié non ?  

Mixez vos petits articles pour en créer un nouveau, plus complet, plus beau, plus grand.

Nous avons vu que la création de longs articles peut être bénéfique pour votre seo. Vous avez déjà publié plusieurs articles de 300/150 ou 500 mots traitant du même sujet mais ceux ci sont mal référencés sur le web. Vous remarquerez peut être même, que 2 de vos articles apparaissent sur les mêmes mots-cles, c’est ce qu’on appelle la « cannibalisation » et ça peut être embêtant pour votre référencement (enfin, ça dépend des cas.) La solution : Réutilisez la technique antérieure en utilisant la search console de google. Cette fois ci, vérifiez les mots-cles pour les articles choisis. Ces mots-cles doivent évidemment avoir une relation entre eux pour que la stratégie ne soit pas contre productive et pour améliorer le résultat déjà obtenu sur google. Copiez et collez tous ces textes dans un seul et même article ! La structure du contenu est très importante alors prenez votre temps pour bien travailler cet aspect car il est primordial aujourd’hui pour le référencement sur google. Ajoutez des éléments multimédias, des images, de nouvelles références … etc Quel est le but de la manœuvre ? Unir les forces de ces petits contenus pour créer un article beaucoup plus puissant en terme de seo. N’oubliez pas de faire les redirections 301 adéquates afin de ne pas perdre le trafic provenant du moteur de recherche.  

Utilisez du contenu multimédia

Le temps passé par les visiteurs sur votre article ou votre page web est un signal très important pour google. Plus les personnes investissent de temps à lire et à interagir avec votre article et plus le moteur de recherche favorisera votre contenu dans ses résultats de recherche. Il s’agit d’un facteur crucial du référencement naturel en 2018 pour apparaître bien positionner sur google. Maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Faite tout pour que les visiteurs restent aussi longtemps que possible sur votre page. Inclure des éléments multimédia n’est pas un facteur direct pour un bon référencement mais il y contribue largement.  

Organisez votre contenu en silos

Il existe de nombreuses théories quant à la création de silos. De la plus simple à la plus complexe. Mais c’est quoi exactement ? Il s’agit d’une technique ou plutôt d’une stratégie pour organiser votre contenu par sujet ou par thématique. Rien de plus logique pour l’organisation de votre site ! … et rien de mieux pour votre référencement sur Google. comment-faire-referencement-naturel Si vous créez une catégorie « pizzas » créez des articles ciblant des sujets comme :

  1. pizza margarita
  2. comment faire la pâte à pizza
  3. les 10 pizzas les plus populaires en Italie … etc

Créez des liens entre les articles de la même catégorie et faite pointer le tout vers la page que vous souhaitez faire grimper dans les résultats de recherche sur google. Ce type de structure est très efficace pour le seo car vous créez des liens entre vos articles ayant une relation sémantique. Google comprend parfaitement quel est le sujet de votre thème et de vos articles ce qui vous permet un meilleur référencement sur plusieurs dizaines voir même plusieurs centaines de mots-cles. Voici une vidéo qui explique parfaitement de quoi il s’agit : https://www.youtube.com/watch?v=UiH9MxWjiYQ  

Optimisation du taux de clics ou CTR (click through rate)

Le référencement naturel en 2018 passe obligatoirement par une bonne interaction de l’internaute avec votre contenu. Les liens sont encore importants mais ils perdent de plus en plus de terrain face à d’autres facteurs comme le comportement des internautes (beaucoup plus difficile à gruger !). Si vous apparaissez sur la première page de google c’est bien … mais ce n’est pas suffisant ! Une fois que vous vous êtes bien positionné sur le moteur de recherche il va falloir tout faire pour attirer des clics sur le titre de votre article, et oui, je vous rappelle que les interactions favorisent votre seo. Le titre et la description sont très importants sur un moteur de recherche pour que les visiteurs cliquent rapidement après vous avoir repéré. https://giphy.com/embed/xUPGcoTKhfDvStjxMA Quelques conseils pour avoir plus de clics :

  1. Testez différents titres à intervales réguliers en observant le retour du taux de clics sur le moteur de recherche.
  2. En dépendance de votre domaine d’activité n’hésitez pas à mettre en place des titres de types « pute à clics » (c’est horrible à dire mais ça marche).
  3. Encore en dépendance de votre domaine, essayez d’inclure des emojis dans vos titres (oui ! c’est possible).
  4. Incluez les balises schema pour améliorer les interactions avec votre contenu. On en reparlera plus tard.
  5. Soignez votre description et n’oubliez pas d’inclure un appel à l’action clair et net à la fin de celle-ci.

 

Evitez la sur-optimisation de votre contenu sur votre site

Le nombre de sites qui font de la sur-optimisation de mots-cles sur leurs pages ou leurs articles est encore très important et peuvent heurter votre référencement. Les problèmes de sur-optimisation apparaissent lorsque :

  1. Trop de liens internes pointent vers la même page avec la même ancre.
  2. Le même mot-clé répété dans le titre, l’url, le contenu, les entêtes, balises alt … etc.
  3. Trop de pages ou d’articles essayent de cibler les mêmes mots-cles.

Si c’est votre cas il faut alléger tout ça et faire un petit nettoyage de votre contenu et de sa structure. Bien souvent lorsque vous supprimez quelques termes ou que vous remplacez vos mots-cles par des synonymes cela provoque un bon dans les résultats sur google. Maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire …  

Utilisez les balises Schema

Google offre la possibilité d’afficher différents snippets dans ses résultats de recherche. Les balises schémas n’ont pas un impact direct sur le référencement naturel mais elles offrent la possibilité d’augmenter les taux de clics, ce qui est un facteur majeur du seo aujourd’hui. Les balises les plus intéressantes pour le référencement sur google sont les suivantes :

La balise review

augmenter référencement naturel permet de faire apparaître des étoiles correspondants à des notes laissées par les visiteurs sur votre site web. Et alors ? L’utilisation de cette balise à démontrer son efficacité pour augmenter les taux de clics et donc améliorer votre référencement.  

La balise website navigation

référencement naturel comment faire Elle permet d’occuper beaucoup plus d’espace lorsque vous vous retrouvez en première position et donc de récolter plus de clics. Parfaite pour créer plus d’interactions et donc pour un meilleur référencement.  

La balise vidéo

qu est ce que le référencement naturel seo Si votre article intègre une vidéo youtube ou autre n’hésitez pas à mettre en place cette balise. Elle permet de faire apparaître une image miniature de votre vidéo ce qui augmente les clics sur votre titre sur le moteur de recherche !

La balise product pour ecommerce

referencement naturel pour les nuls Vous devez absolument utiliser cette balise si vous avez une boutique en ligne. La balise vous offre la possibilité de faire apparaître le prix, les promotions et le niveaux des stocks directement sur les résultats de recherches. Ces infos supplémentaires disponibles directement sur google augmentent également les taux de clics.   Il existe de nombreuses autres balises schémas plus ou moins importantes pour votre activité ou votre contenu. Commencez par vous rendre sur le site schema.org afin de vous informer sur la mise en place de ces balises. Vous utilisez wordpress ? C’est parfait ! vous pourrez utiliser l’un des nombreux plugins pour intégrer ces balises :

https://twitter.com/ogee_ogee/status/921081403126747136

Augmentez la vitesse de chargement de vos pages

Là … il s’agit d’un gros morceau ! Google a clairement spécifié que cet élément est un facteur important pour un bon référencement naturel sur son moteur de recherche. Il faut absolument optimiser le temps de chargement de votre site pour que vos pages soient visibles aussi vite que possible. améliorer référencement naturel google Commencez par vérifier le temps de chargement de votre site (surtout sur portables), en utilisant des applications ou des sites comme :

  1. Google Page Speed Insights
  2. Pingdom
  3. Gtmetrix

Les critères majeurs pour alléger vos pages sont les suivants :

  1. taille des images. Prenez l’habitude de réduire les images avant de les insérer dans vos pages.
  2. réduisez la taille des scripts javascripts externes et internes.
  3. évitez d’utiliser des polices fantaisistes (de type google fonts).
  4. si vous utilisez wordpress, limitez l’utilisation de trop de plugins.
  5. si votre site est sous php, veillez à utiliser la dernière version disponible.
  6. mise en cache des images, code html, fichiers css, javascript.

Si vous êtes sur wordpress j’écrirais prochainement un article dédié à l’optimisation de site. La vitesse de chargement est cruciale pour le référencement naturel alors investissez un peu de temps pour son optimisation. https://twitter.com/Advisto/status/921369216925696001   Voici une infographie que je trouve très utile pour découvrir d’un rapide coup d’oeil les points à tenir en compte. vitesse de chargement de site web Pin Pinned By ADN du Digital    

Sécurisez votre site : Passez au SSL (https://) !

Votre site doit absolument être sécurisé en 2018. Pourquoi ? Tout simplement pour que vos visiteurs ne voient pas le fameux message « site non sécurisé ». Si vous avez un site e-commerce ceci est vital. Installer un certificat ssl sur son site est aujourd’hui assez simple. Certains hébergeurs le mettent en place pour vous et vous aident dans votre migration (je suis chez siteground et l’équipe est gé-niale). Alors si ce n’est pas encore fait, vous savez ce qu’il vous reste à faire !  

Optimisez votre site pour la version mobile

En 2018 votre site doit avoir une version parfaitement adaptée aux smartphones et tablettes. Les recherches sur google provenant de smartphones ont dépassés les recherches faite sur ordinateurs. Ceci veut dire que votre site doit avoir aboslument une version mobile… pour votre référencement c’est devenu obligatoire, vous n’avez plus le choix ! Pourquoi ? Parce que Google base tout votre référencement sur la version portable de votre site et non plus sur sa version ordinateur (desktop). L’annonce du fameux « mobile first index » est faite depuis 1 an et demi mais aujourd’hui mais il semblerait que google ait bien commencé la migration de son index. Qu’est ce que ça change ? Bien des choses monseigneur !! Si votre site est parfaitement optimisé pour pc portable mais que c’est une catastrophe pour l’affichage sur les versions mobiles votre référencement va en être affecté sur le moteur de recherche. Si ce n’est pas le cas, créez absolument une version mobile de votre site. Dans le pire des cas utilisez les version AMP proposées par google. Bien que je ne sois pas un grand fan, c’est déjà mieux que rien. Là les amis nous n’avons plus le choix ! Voilà quelques infos si vous voulez en savoir plus sur ce sujet : https://twitter.com/MontpellierCrea/status/922896347904090112 https://twitter.com/gregoryflorin/status/922466162201513984 John Mueller a indiqué dans un hangout que le moteur de recherche Google testait actuellement son projet d’index Mobile First en live dans les résultats de recherche. Le pourcentage d’internautes impactés par ces tests n’ayant pas été fourni. En savoir plus sur >> Google teste actuellement en live l’index Mobile First – Abondance  

Faite des Audits de votre site fréquemment.

Il existe de nombreux outils capables de détecter tous les problèmes présents sur votre site et qui vous empêchent d’être bien positionné sur google. Évidemment faire un audit complet en profondeur nécessite de l’expérience, mais un audit rapide vous aidera à identifier les erreurs les plus fréquentes. Si vous avez un peu de temps et de la patience lancez vous, les outils indispensables sont :

Cherchez toutes les erreurs et corrigez les :

  • pages 404.
  • contenu dupliqué sur plusieurs pages.
  • trop de redirections 301 pour accéder à une page.
  • balises alt, title, description manquantes.
  • longueur du contenu insuffisante.
  • trop d’ancres de liens similaires vers la même page (internes & externes).
  • liens vers des sites inexistants.
  • etc …

Faite des audits régulièrement, surtout si vous écrivez du contenu régulièrement ou si vous avez de gros catalogues de produits sur votre boutique en ligne. Des problèmes apparaissent régulièrement sans qu’on s’en rende compte alors prenez l’habitude de les corriger à intervalles réguliers.

Améliorez la fréquence des visites de Google sur votre site (Crawl Rate)

Commencez par jetter un oeil sur le taux de visites moyennes sur votre site, utilisez la bonne vieille search console :

  1. rendez vous sur l’onglet exploration
  2. cliquez sur statistiques de l’exploration

référencement naturel sur google Le graphique qui apparait vous donne une idée la fréquence avec laquelle google visite votre site.   Comment augmenter la fréquence des visites du robot de google ?

  1. faite des audits réguliers
  2. éviter absolument le contenu dupliqué
  3. éviter d’avoir des pages orphelines ou accessibles difficilement
  4. créez du contenu de qualité
  5. créez du contenu régulièrement
  6. réduisez le temps de chargement de votre site web
  7. créez et indexez votre sitemap
  8. créez des liens internes (maillage interne optimisé)
  9. obtenez des liens externes

  Les liens sont toujours aussi importants ! Bien qu’aujourd’hui leur seule utilisation ne soit pas aussi efficace il vous faut continuer à en obtenir régulièrement. Néanmoins depuis 2 ans j’ai décidé de lever le pied dans l’acquisition de liens et j’ai décidé d’investir plus de temps dans la promotion de contenu. Il existe de nombreuses stratégies pour obtenir des liens, plus ou moins recomandables (PBN’s, échanges, partenariats, liens etc…) Faire la promo de votre contenu donne d’excellent résultats, voici 2 méthodes assez simples que vous pouvez mettre en place :

Créez un réseau de Distribution de contenu

Bon le système n’est pas nouveau, mais ça marche … et ça marche même très bien ! Le but du jeu en créant un réseau de distribution est d’occuper l’espace et donc dêtre plus visible. Vous devez avoir créer des profils sur les réseaux sociaux, sites de partage, bookmarking et autres plateformes de blogs en ligne :

  • twitter
  • youtube
  • facebook
  • pinterest
  • tumblr
  • blogger
  • wordpress etc …

Il est très important que votre réseau ait une image de marque parfaitement identifiable, même logo, même nom de marque. Si vous êtes une marque ou une startup il s’agit en plus d’un excellent atout pour votre branding. Sur tous ces profils commencez par insérer un lien vers votre site principal. Vous gagnez immédiatement des liens depuis ces sites … Maintenant, rendez vous sur un site comme ifttt et automatisez l’envoi de vos articles vers ses sites. Ifttt offre la possibilité de faire pointer automatiquement un lien vers l’article « source ». prestataire référencement naturel De cette façon, vous gagnez des liens au fur et à mesure que vous postez du contenu sur votre blog. Certains sont en nofollow et certains en dofollow ce qui est parfait pour le référencement naturel. Plus le temps passe, plus vos profils sur ces sites « secondaires » gagneront en autorité et donc la force de ces liens sera de plus en plus importante. Sachez tout de même qu’il est possible d’aller beaucoup plus loin avec cette méthode mais j’en reparlerai dans un autre article.

Promotion sur réseaux sociaux

Si vous écrivez un article complet qui répond aux questions d’une audience précise vous n’aurez pas de difficulté à attirer des liens. Dès que vous avez publié votre article commencez à faire sa promotion.

Twittez plusieurs fois par jour

Twitter est une des meilleures plateformes pour attirer l’attention sur votre contenu (en dépendance de votre niche évidemment). Vos followers ne sont pas tous présents au même moment alors n’hésitez pas à twitter le même contenu plusieurs fois par jour. Automatisez vos tweets en utilisant des apps comme :

  1. buffer
  2. tweriod
  3. hootsuite

Insérez différents #hashtags sur chaque tweet afin d’attirer l’attention d’utilisateurs qui ne vous suivent pas encore. Je vous rappelle que les tweets sont bien souvent indexés sur google 😉  

Participez aux conversations sur les réseaux sociaux

Sur twitter ou sur facebook faite des recherches avec les mots-cles ayant une relation avec votre contenu. Vous allez voir apparaître les tweets ou les articles correspondants Répondez dans les commentaires en publiant un lien vers votre article. Cette stratégie ne fonctionne que si vous avez pris le temps de créer du contenu qui apporte une valeur ajoutée à la conversation. Parfait pour attirer du trafic ciblé de façon immédiate sur votre site. Cela vous permet également de gagner des liens de façons naturelle.   Vous avez d’autres astuces ou techniques que vous souhaitez partager ? Vous avez des questions à propos de cet article ? N’hésitez pas commenter !

Source : https://wissiyou.com

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/479416738/0/visibiliteweb~AmxEliorer-son-rxEfxErencement-naturel-sur-google-en.html
plus d’infos sur >> Twitter

Levons le mystère des Facebook Global Pages

Chez Agorapulse, nous sommes passés par des réflexions pour prendre une décision primordiale à propos de nos fanpages Facebook.

Devons-nous switcher nos fanpages sur UNE fanpage internationale, ou laissez nos différentes fanpages nationales ?

Le marketing digital est devenu un élément majeur de notre business, et nos abonnés attendent une expérience personnalisée. Si nous voulons leur offrir un réel avantage, une réelle expérience, et les convaincre ou convertir, nous devons segmenter.

Nous avons créé notre outil Agorapulse, ainsi que le blog dans différents langages : Anglais, Français, Espagnol, Portugais. Et nous faisons de notre mieux pour gérer tous nos groupes et dans toutes les langues, pour ne mettre personne à l’écart.

Et pourquoi pas une Page Globale?

Page Internationale?

Les pages internationales intègrent ce qu’il y a de mieux d’une page nationale, avec l’avantage de diriger les utilisateurs vers leur version locale de la fanpage.

Par exemple, quand je cherche la société d’un logiciel qui s’appelle Sage sur Facebook, je n’ai qu’un seul résultat : leur page internationale.

1. global-page-sage-facebook-search

Quand je clique sur la page, j’atterris sur la page spécifique irlandaise (le pays dans lequel je vis).

Cela veut dire que vous n’avez pas à créer une page pour tous les pays dans lesquels votre activité est présente. Les personnes qui vivent en dehors des pays que vous avez créés seront automatiquement redirigés sur la fanpage de défaut.

Le nombre de likes sur une page internationale correspond donc à la somme totale de tous les fans de tous les pays de la marque.

Vous voyez la différence ?

2.sage-global-pages-711x1024

Les internautes ont aussi la possibilité de switcher le pays sur lequel ils sont pour accéder à un autre pays. Pour cela, il faut cliquer sur “More” et sélectionner “Changer de pays” dans le menu.

3. switch-region-global-facebook-page

La société Sage n’a pas toujours eu une page internationale. Au tout début, j’avais liké la fanpage Sage Ireland & la fanpage Sage One. Récemment, ils ont fusionné toutes leurs fanpages en une seule.

Je pensais avoir compris pourquoi ils avaient choisi ce fonctionnement. J’ai parlé à Lauren Burton, la Social media manager de Sage, à propos de cette décision de fusionner toutes les pages une une seule fanpage internationale.

Laurent Burton – Sage

4. lauren-burton-sage-300x300

Sage est une société de logiciel Saas mondiale qui offre des solutions logicielles comptables à des entreprises de toutes tailles.

L’entreprise Sage a utilisé plusieurs fanpages Facebook avant de passer à une page internationale. Pourquoi avoir fait ce choix de fusionner ?

Nous devions être plus solides et alignés dans notre approche. Avant, nous avions des lignes directrices limitées pour créer nos fanpages. Comme vous pouvez l’imaginer, dans une entreprise internationale avc plus de 13 000 collaborateurs, nous avions beaucoup de fanpages et profils sociaux allant de régions à pays.

Nous avons choisi de créer une fanpage internationale avec des sous-pages pour tous nos marchés locaux. Cela donne la possibilité aux internautes d’être directement redirigés sur la bonne fanpage du pays dans lequel ils sont, et de nous faciliter la tâche, pour les prospects et les clients qui s’engagent avec nous sur Facebook. Ils n’ont pas à choisir une page en fonction du pays, car tout est centralisé.

Quels sont les avantages d’avoir une fanpage internationale ?

L’avantage principal est la simplification pour les prospects et les clients de s’engager avec nous. Ils n’ont pas à nous chercher sur de multiples fanpages plus ou moins bien gérées, il y a une fanpage, et elle est trouvable très facilement.

Cela génère du coup une seule URL, que l’on peut promouvoir efficacement, et dans chaque pays. Cela donne l’opportunité aux pays de réaliser leurs propres campagnes, sans que nous ayons à intervenir.

L’autre avantage est aussi de pouvoir attirer des idées internationales comme locales, pour comprendre ce qui fonctionne bien sur Facebook.

Y a t-il des défis ou des ratés que vous avez expérimentés en ayant une fanpage internationale

Modifier les fanpages et leur structure peut en effet être un challenge. Par exemple, le fait d’ajouter des nouvelles pages pays. C’est Facebook qui gère la structure, donc on ne peut pas le faire nous-même.

Une page internationale pour toutes les marques

Jusqu’à il y a peu, les pages internationales étaient réservées aux grandes entreprises. Facebook le propose maintenant à toutes les marques/ annonceurs.

Pour savoir si vous avez la possibilité de créer une page internationale, commencez par créer une page principale pour la gestion des pages globales.

Allez dans les paramètres et si vous avez l’option de créer une page internationale, vous verrez un onglet “Global” sur le côté gauche.

Pour ceux qui ont l’option, voici un tutoriel pour continuer le processus de création d’une fanpage internationale.

Si vous êtes une grande entreprise et que vous n’avez pas encore l’option, entrez en contact avec Facebook pour entamer le processus.

Une alternative aux pages internationales

Les pages internationales sont une bonne solution pour les business internationaux. Logique. Mais comment faire lorsque son business est concentré sur un seul pays, mais dans différentes régions de celui-ci ?

Ici en Irlande, nous sommes une toute petite population, mais il y a beaucoup de différences dans les dialectes, les mots, les cultures selon les régions. Les gens venant de Cork, Dublin, Donegal, ou même Kildare peuvent être profondément différents. Et c’est une fierté pour nous.

Pour les entreprises, c’est un challenge. Nous ne pouvons pas utiliser les fanpages internationales. Que devons-nous faire, créer une page par région et créer du contenu local ? Ou créer une seule page qui serve tout le pays ?

J’ai parlé à deux entreprises implantées sur le sol national, et qui ont choisi une gestion différente de leur fanpage.

Kate McQuillan, Pet Sitters Ireland

5. kate-mcquillan-pet-sitters-ireland-300x300

Pet Sitters Ireland propose de garder et de promener les animaux de leurs propriétaires. Ils ont 30 000 fans sur leur fanpage Facebook. J’ai parlé à Kate McQuillan de ce qu’ils ont fait pour gérer les différences entre régions en n’ayant qu’une fanpage.

Vous êtes implantés dans plusieurs régions d’Irlande. Avez-vous déjà pensé à créer plusieurs fanpages pour ces régions ?

J’avais pensé le faire au tout début, mais j’ai décidé qu’il n’y aurait qu’une seule fanpage, car cela serait plus efficace sur le long terme. Nous avons une présence très active sur les réseaux sociaux, et créer des fanpages pour chacune des régions que je gérais aurait réduit la notoriété, l’audience et nous aurions travaillé pour rien.

Pourquoi avoir choisi de ne gérer qu’une page ?

La force d’une franchise Pet Sitters Ireland réside dans la marque et cela prendrait énormément de temps de contrôler et surveiller la qualité et le volume de ce qui est posté sur chacune de nos pages.

Ce qui nous distingue des autres entreprises, c’est que nous avons une stratégie de contenus réellement unique et destiné à nos clients idéaux. Confier cette responsabilité à chacune de nos franchisés compliquerait la tâche car il faudrait former le personnel, et dédier une personne par franchise sur le travail de community management et animation de communautés.

Avez-vous fait face à des challenges en n’ayant qu’une seule page ?

Notre fanpage a toujours bien fonctionné, et nous avons une très bonne communauté de gens qui adorent les animaux. Nous mettons souvent en avant que nous sommes une entreprise nationale et que nous travaillons dur pour créer des contenus qualifiés et adaptés à la région de nos clients.

Vous avez récemment lancé un modèle de franchise. Est-ce que vous anticipez de donner la possibilité aux franchisés de gérer leur propre fanpage pour leur région ?

Non, ça n’est pas quelque chose que nous pensons faire. Nos franchisés s’engagent sur la prospection, le réseau et les relations commerciales dans leurs communautés. Ils s’engagent également à créer des contenus pour nous, afin que nous les partagions sur la fanpage Facebook.

Quel conseil donneriez-vous à une entreprise qui ne sait pas encore quoi faire entre une seule fanpage ou plusieurs pour son/ses entreprise/s ?

Je leur recommande de se poser cette question : ont-ils vraiment besoin d’avoir plusieurs fanpages, et s’ils ne peuvent pas tout gérer à partir d’une seule fanpage. Plus il y a de pages créés, moins vous pouvez contrôler ce qui s’y passe et ce que votre marque fait.

Les internautes de manière générale, attendent des réponses rapides à leurs questions sur les réseaux sociaux. Si vous avez tout ce qu’il faut pour manager une page, créer du contenu et la mettre à jour, vous n’avez pas besoin d’en créer plusieurs.

Mon conseil au final, c’est d’être focalisé sur la création de contenus qualitatifs, pertinents, et de les partager sur une fanpage Facebook, afin de créer une large et unique communauté.

L’entreprise MyKidsTime m’a fait part d’une approche différente quant aux “pages régionales”. J’ai parlé à Jill Holtz, pour connaître son fonctionnement et ses raisons.

Jill Holtz, MyKidsTime

6.jill-holtz-mykidstime-300x300

L’entreprise MyKidsTime a démarré à Galway (Irlande), en 2007 en tant qu’annuaire de listes d’activités et événements locaux pour enfants. L’entreprise grandit de région en région à travers l’Irlande avant de devenir une entreprise nationale en 2011, et d’évoluer en site internet et blog à destination des parents.

Ils ont plus de 620 000 fans sur leur principale Fanpage Facebook.

Pourquoi avoir choisi de déployer plusieurs fanpages pour MyKidsTime ?

À l’origine, il s’agissait d’une entreprise très locale. Nous avions des gens de différentes régions, qui regroupaient des informations pour leurs régions. Cela faisait sens à l’époque d’utiliser une page locale pour promouvoir des informations locales directement auprès des parents intéressés. C’est ce que les entreprises qui paient pour de la publicité locale souhaitent.

Nous avons ensuite fusionné les pages en pages régionales, donc nous avons une page principale : http://www.facebook.com/mykidstime. Et nous avons 10 pages régionales, comme par exemple la fanpage de Cork : http://Www.facebook.com/Mykidstime.Cork

Nous venons de lancer notre nouvelle Fanpage Business pour notre marque business Digital4Sales. Pour nous, c’était plus logique de disposer d’une fanpage distincte pour le contenu commercial.

Comment faites-vous pour manager toutes les pages et pour le contenu ?

Nous avons un planning éditorial pour toutes nos pages. Que nous ayons une ou douze pages, nous avons besoin de contenus qualitatifs pour engager nos cibles, les parents. Notre objectif est toujours de les amener vers notre site internet et notre newsletter. Une fois que vous avez un calendrier éditorial efficace, c’est relativement facile de programmer les posts, même s’ils sont aux mêmes horaires, mêmes jours, etc.

Quels sont les autres challenges auxquels vous avez fait face en ayant plusieurs fanpages ?

Il est vrai que l’on doit être plus vigilant. Il faut regarder davantage ce qui se passe en terme d’interactions : messages, réponses, etc.

Mais je trouve que l’application de gestion des fanpages Facebook est fantastique quand je suis en déplacement, car c’est vraiment très facile de regarder toutes les interactions qui ont eu lieu.

Agorapulse aussi m’aide beaucoup lorsqu’il s’agit de regarder rapidement ce que la communauté a répondu.

Si vous aviez la possibilité de fusionner toutes vos pages en une seule, le feriez-vous ?

Nous y avons pensé plusieurs fois, car il s’agit d’une charge de travaille conséquente, mais nous aimons le fait que nous puissions envoyer des messages ciblés, et en l’occurence aux parents par région.

Une fois, nous avons fait un message global pour Lidl, où nous informions les parents que Lidl proposait des événements amusants pour Noël dans leurs magasins.

Quel serait votre conseil pour les autres entreprises qui hésitent entre une seule fanpage ou plusieurs ?

Il faut penser aux raisons qui poussent l’entreprise à utiliser Facebook, et s’il serait logique qu’il y ait une fanpage par région ou une seule pour toute l’entreprise.

Cela dépend vraiment du business, de la marque et des objectifs. Si vous avez plus d’une fanpage, vous devez vous organiser pour produire un contenu par page, et d’anticiper les contenus, donc de les créer en avance. Il faut aussi être à l’aise sur les outils que l’on doit utiliser, notamment pour les outils de programmation et d’animation de communautés.

La solution BuzzFeed

Jusqu’à présent, nous avons parlé d’entreprises qui ciblaient plusieurs zones géographiques. Mais que faire si votre public est segmenté par intérêt, et non pas par emplacement ?

Par exemple : un hôtel peut avoir plusieurs cibles :

  • Les mariées et les mariés
  • Les voyageurs business
  • Les organisateurs d’événements
  • Les touristes

Ils peuvent utiliser la fonction audience personnalisée post par post, mais cela repose sur le ciblage de Facebook.

7. choose-prefered-audience

S’ils ont un grand suivi sur leur page principale, et qu’ils savent qu’ils ont un public engagé dans chaque segment de cible, ils pourraient créer des pages supplémentaires pour chacun de ces segments.

Par exemple : My Hotel Weddings, My Hotel for Business.

Prenons un grand exemple d’une entreprise qui a choisi de multiplier les fanpages selon les intérêts des internautes : BuzzFeed. Leur page principale dispose de plus de 9 millions de likes. Si vous cherchez BuzzFeed dans la barre de recherche Facebook, vous trouverez des centaines de pages correspondant à BuzzFeed. Plusieurs de ces fanpages sont des pages locales et focalisées sur une thématique spécifique.

8.just-some-of-buzzfeeds-pages

Par exemple, “BuzzFeed Animals” propose des memes, des articles, des vidéos qui sont tirées du site de BuzzFeed.

Chaque page dispose d’une communauté très active et ils peuvent être sûrs que leurs contenus sont pertinents auprès de chacune de leur audience.

Si vous choisissez de partir dans cette voie, je vous recommande de construire une traction vraiment forte sur votre fanpage principale. Si vous trouvez un sujet qui génère beaucoup de traction, vous pouvez ensuite le décliner en fanpage.

 

Devez-vous choisir une page internationale ?

Revenons à notre dilemme : est-ce que votre entreprise doit passer à une page internationale ou pas ?

Voilà ce que nous devons regarder avant d’agir :

Avantages

– Possibilité de cibler différents régions qui parlent différentes langues

– Lancer des fanpages régionales peut créer de la confusion auprès de l’audience

– Tous les followers seront concentrés en une seule page, ce qui limite les échecs de certaines fanpages qui ne décolleront pas de leurs 10 likes

– Possibilité de délivrer du contenu pertinent auprès de son audience

Inconvénients

– Parce que le pays que l’on recherche n’apparaît pas forcément sur la fanpage, les internautes peuvent ne pas comprendre qu’ils ont affaire à une page internationale.

– Le processus d’ajout des pages pays est compliqué

– Il faut du contenu supplémentaire pour publier sur différentes fanpages, donc des ressources multiples.

Avant de choisir de passer à une page internationale, des pages locales ou par intérêts, vous devez comprendre la logique et l’intérêt de le faire pour votre audience.

Votre audience est-elle assez large pour être éclatée en différentes fanpages ?

Vous devez être réaliste également sur les ressources. Avez-vous le temps de tout gérer s’il faut publier sur de multiples fanpages ?

Est-ce que vous avez déjà passé votre fanpage en page globale, ou éclaté vos fanpages par intérêts ? Et si non, pourquoi ? On attends vos réponses en commentaires !

L’article Levons le mystère des Facebook Global Pages est apparu en premier sur Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/477411236/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter