Comment espionner la concurrence sur Twitter?

Comment espionner la concurrence sur Twitter?On dit toujours de garder ses amis près de soi et ses ennemis encore plus près, pas vrai ?

C’est également vrai quand il s’agit de surveiller la concurrence sur Twitter. Puisque vous et vos concurrents recherchez le même public, suivre leurs mouvements peut être extrêmement bénéfique dans la mise en place de votre stratégie.

Et si  vous ne voulez pas paraître désespéré ou intrusif, il existe de nombreux moyens de le faire sans qu’ils le sachent.

Voici quelques moyens furtifs de surveiller votre concurrence sur Twitter — sans que celle-ci ne s’en rende compte.

Faites quelques recherches

La première manière de trouver d’autres personnes pertinentes à suivre est de regarder le profil des personnes postant du contenu que vous appréciez, et de vérifier qui ces personnes suivent ainsi que leurs abonnés.

Cela fonctionne de la même manière avec les concurrents. Rendez-vous sur leur compte Twitter et jetez un œil à leur liste d’abonnements et d’abonnés. Suivez toute personne pertinente sur chacune des listes.

consultez les listes de followers de vos concurrents

Il est probable que les personnes se trouvant sur l’une ou l’autre liste concordent bien avec votre marque.

Vous pouvez collecter quelques informations précieuses en vérifiant les interlocuteurs de votre concurrence sur Twitter et en sachant si elle fort active sur ce réseau.

Twitter ne vous montre que les tweets sortants uniquement, et non les réponses. Afin de voir les réponses, rendez-vous sur un compte Twitter et cliquez sur “Tweets & Réponses”. (Cela fonctionne mieux sur un ordinateur de bureau.)

consulter les reponses aux tweets

Vous pourrez voir n’importe quelle conversation et savoir avec qui elle se tient. Suivez les personnes auxquelles parlent vos concurrents !

Il s’agit clairement d’utilisateurs Twitter actifs avec qui établir une relation peut vous profiter également.

Si vous identifiez certains partenaires clés avec qui ils ont des conversations régulières, faites une recherche sur votre concurrent et cette personne afin de trouver des données historiques sur leurs conversations.

De cette manière, vous pourrez évaluer leur relation et décider s’il existe une opportunité pour vous de combler les éventuelles lacunes de votre concurrent.

Utilisez des listes Twitter

Une excellente tactique à utiliser est de créer des Listes Twitter. Les listes peuvent être publiques ou privées, mais pour surveiller vos concurrents, la liste privée est la meilleure alternative.

Pour créer une liste via le web :

  1. Cliquez sur votre icône profil pour montrer la liste déroulante.
  2. Cliquez sur Listes.
  3. Cliquez sur Créer une liste.
  4. Choisissez un nom pour votre liste et une courte description de la liste. Ensuite, choisissez de rendre la liste privée (vous seul pouvez voir cette liste) ou publique (n’importe qui peut suivre cette liste).
  5. Cliquez sur Sauvegarder la liste.

Pour ajouter ou retirer des personnes de vos listes :

créer des listes sur twitter

  1.  Cliquez sur l’icône de roue dentée sur le profil souhaité afin de faire apparaître le menu déroulant.
  2. Sélectionnez Ajouter/retirer des listes. (Vous ne devez pas obligatoirement suivre un utilisateur pour l’ajouter à une liste.)
  3. Un pop-up affichant vos listes existantes va apparaître. Cliquez sur la case à côté des listes auxquelles vous souhaitez ajouter l’utilisateur, ou décochez les listes desquelles vous souhaitez le retirer.
  4. Pour vérifier si le compte a bien été ajouté à la liste, allez à l’onglet Listes sur votre profil. Cliquez sur la liste en question et ensuite cliquez sur membres. L’utilisateur apparaîtra dans la liste des membres.

Cela fonctionne aussi bien pour les concurrents que vous connaissez que pour ceux que vous ne connaîtriez pas. Par exemple, suivre certains hashtags professionnels pertinents vous permet d’en apprendre davantage sur les nouveaux acteurs du marché à découvrir.

Je crée souvent diverses listes privées pour mes clients. Ces listes contiennent souvent des sujets tels que partenaires, clients, prospects et aussi, concurrents.

Cela vaut également la peine de chercher à savoir si vos concurrents possèdent des listes publiques intéressantes à explorer.

agorapulse-twitter-cta

Sortez la grosse artillerie

De nombreux tableaux de bord des médias sociaux offrent également une idée plus détaillée des comportements en ligne de vos concurrents.

Le Rapport Twitter Card d’Agorapulse propose des statistiques spécifiquement conçues pour vous montrer si vous êtes plus efficace que vos concurrents sur Twitter.

rapport twitter

Encore mieux ? C’est gratuit !

Voici un exemple de chiffres comparatifs entre mon amie Kim et moi :

activité des concurrents sur twitter

De nombreux tableaux de bord totalisent les données basiques abonnés/abonnements, mais peu sont ceux qui se plongent dans les détails des tendances de publications et d’engagement, donc ces données sont particulièrement utiles.

Votre concurrence est-elle plus active que vous sur Twitter ? C’est une bonne raison pour que vous passiez à la vitesse supérieure.

Vous êtes plus actif que vos concurrents, mais leur taux de conversation est plus élevé ? Trouvez des moyens d’intégrer plus de conversations dans vos communications afin d’équilibrer le terrain de jeu.

Entre suivre l’ensemble de vos concurrents et leurs interlocuteurs, créer des listes Twitter spécifiques, utiliser des tableaux de bord avancés pour vous comparer aux autres, vous allez sans aucun doute surpasser vos concurrents en un rien de temps !

Cet article est traduit de l’original publié sur notre blog en Anglais par Debbie Miller

The post Comment espionner la concurrence sur Twitter? appeared first on Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/332232435/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Ai-je vraiment besoin d’un CRM social pour mon activité ?

Ai-je besoin d'un Social CRM pour mon business?Se préoccuper des clients avant, pendant et après, dans et autour de son business est la clef de beaucoup de succès, que l’on soit le petit commerce local comme Chocolate Johnny’s ou plus grand comme Zappos.

Mais une chose est sûre, c’est qu’il est très difficile de gérer des centaines de conversations manuellement.

Pour construire et maintenir ces relations avec ses clients, beaucoup d’entreprises utilisent ce qu’on appelle des CRM social.

Comme à chaque fois que l’on parle d’outils, le débat s’installe. Est-ce que les entreprises en ont réellement besoin ou est-ce que c’est juste un abonnement de plus à payer par mois ? Creusons la chose.

1.giphy-crm-social-media-agorapulse

Source

Qu’est-ce qu’un “CRM social” et qu’est-ce que ça fait ?

Quand vous dites ces deux mots magiques, la plupart d’entre nous pense aux différents outils de CRM social, avant de penser à comment ça fonctionne.

Une stratégie de CRM social met le client en première ligne.

Cette stratégie est créée autour de l’idée que créer et maintenir une relation clientèle très forte, offrir des contenus pertinents pour les séduire, et pointer du doigt les problèmes qu’ils rencontrent (et que l’on va proposer de résoudre) est une stratégie vitale pour toute entreprise qui cherche à construire du long terme.

La vérité est qu’il est en effet difficile de faire l’un sans les autres. Si vous avez une stratégie de relation clientèle, vous avez forcément un processus pour l’implémenter, non ?

Votre outil CRM social permet de rassembler les trois points énoncés ci-dessus.

L’intérêt d’un outil CRM social

Avoir une activité commerciale représente beaucoup plus que vendre un produit ou un service. Nous avons une grande variété de choix de la sauce tomate aux fournisseurs de service logiciel. Chacun peut utiliser un outil CRM social, les fonctionnalités sont adaptables.

Le grand facteur de différenciation réside dans les expériences utilisateurs de ces outils CRM, tant au niveau de l’utilisation que de la relation entre nous et les clients.

Votre outil de CRM vous aide à vous distinguer de la concurrence et crée de l’engagement avec vos clients.

  1. Il rassemble tous vos comptes sociaux, pour les gérer et les surveiller plus efficacement.
  2. Il vous permet de créer des posts et de sauvegarder vos brouillons pour les publier plus tard.
  3. Il vous permet de programmer des posts de manière très simple.
  4. Il vous apporte des statistiques très poussées et centralisées.

La plupart des outils CRM couvrent toutes ces fonctionnalités. D’autres proposent plus voire même moins.

Le CRM Social, l’outil qui vous aide à comprendre votre communauté.

Vous vous êtes déjà demandés ce que vos clients disaient de vous quand vous n’êtes pas là ?

Vous voulez savoir qui est le follower le plus engagé de votre communauté ?

Vous esperez qu’il y ait un moyen facile de déceler les influenceurs de votre marque ?

Le CRM Social Agorapulse a été conçu de manière à vous rendre la vie plus facile et à manager vos communauté efficacement.

Partage automatique de vos utilisateurs en segments.

La possibilité de segmenter ses clients est un bon moyen pour savoir quelles sont leurs habitudes au cours de la relation avec votre marque. Nous mettons en place des segmentations pour nos emails, ou encore lorsque nous paramétrons nos objectifs marketing.

Social CRM Agorapulse

Dans l’outil Agorapulse, vos followers sont automatiquement segmentés en trois groupes :

  1. Les engagés : ce sont ceux qui vous mentionnent directement et démarrent des conversations avec vous.
  2. Les ambassadeurs : ce sont ceux qui partagent vos contenus et qui incitent les autres followers à venir visiter votre site/blog.
  3. Les influenceurs : ce sont ceux qui ont créé un contenu sur vous et qui se font fréquemment retweeter.

La segmentation d’Agorapulse est très utile et cela fait gagner beaucoup de temps.

Cela vous montre qui de vos followers est déjà intéressé par votre entreprise, et pourrait potentiellement être ouvert à l’achat de vos produits ou services. Cela vous montre également qui partage vos contenus sans que vous ayez à chercher parmi toutes vos notifications.

Et cela vous aide à identifier les influenceurs parmi votre communauté et savoir comment les atteindre lorsque vous ferez une campagne marketing envers les influenceurs.

Vous pouvez utiliser cette segmentation pour offrir des contenus plus pertinents à des followers spécifiques et plus engagés que la norme, leur proposer des promotions spéciales.

Créez vos propres segments de clients

Parfois, vous allez vouloir segmenter vos followers autrement : dans de plus petits groupes, comme par exemple, les gens qui ont acheté un produit ou un service dans les 6 derniers mois, ou téléchargé un livre blanc, etc.

C’est tout à fait possible de créer vos propres segments. L’utilisation du système de tags qu’Agorapulse vous permet d’ajouter des tags à chacun de vos followers et de créer des segments personnalisé.

Taguer des utilisateurs de vos réseaux sociaux

Vous pouvez utiliser des tags pour segmenter des gens selon leur positionnement dans le tunnel de conversion, les diviser en petits groupes en fonction de l’avatar idéal du client que vous voulez cibler, etc.

Ensuite, vous pouvez visualiser qui est le plus engagé des followers dans chacun de vos segments et entamer une conversation.

Suivre vos interactions récentes.

Vous avez sûrement de bonnes conversations avec vos followers. Parfois, vous voulez désespérément retrouver une conversation, ou retrouver un lien que l’on vous a envoyé dans une conversation, mais vous ne vous souvenez plus de quand c’était. Vous savez que c’était important, mais impossible de retrouver cette conversation.

Agorapulse se charge de s’en rappeler pour vous.

Interaction récentes avec vos utilisateurs sur Agorapulse

Vous avez juste à cliquer sur l’onglet “utilisateur” dans votre tableau de bord, et rechercher la personne à l’aide de la barre de recherche sur le côté droit.

Une fois que vous avez trouvé, cliquez sur son nom et allez voir les récentes intéractions avec cette personne. Vous pourrez trouver ce que vous rechercher.

C’est un très bon moyen pour vous rafraichir la mémoire sur les conversations que vous avez engagées, mais aussi celle en cours.

Travail en équipe avec Agorapulse

Gagnez du temps avec votre CRM social.

Tous les outils que vous utilisez pour gérer votre activité sont là pour une raison : gagner du temps.

Si créer des relations fortes sur les réseaux sociaux est vital pour votre activité, alors utiliser un outil de CRM Social est légitime.

Cela vous évitera de vous logger à tous vos comptes sociaux tous les jours, et de consulter vos analytics sur des supports différents, alors que vous pourriez tout avoir en un seul endroit.

Utiliser un outil CRM Social vous donnera une compréhension beaucoup plus nuancée de la façon dont vos followers interagissent avec votre marque. Cela vous aidera à avoir des conversations plus approfondies et ciblées. Et évidemment, cela vous permettra d’accroître votre business.

The post Ai-je vraiment besoin d’un CRM social pour mon activité ? appeared first on Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/323018577/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Devez-vous masquer les commentaires sur votre page Facebook ?

Devez-vous masquer les commentaires sur votre page Facebook? Cela nous est tous arrivé : un commentaire négatif sur une publication d’une page Facebook nous nargue à l’écran.

Notre instinct premier (du moins le mien) est de le masquer ou de l’enterrer d’une manière ou d’une autre afin de ne pas porter atteinte à la publication ou à mon entreprise, d’autant plus à une époque où l’e-réputation est essentielle. Après tout, nous avons la possibilité de masquer les commentaires sur Facebook.

Et donc, devez-vous effectivement masquer les commentaires sur votre page Facebook ?

En bref : parfois oui et parfois pas.

D’une manière ou d’une autre, vous ne devez pas les masquer systématiquement parce qu’ils sont négatifs. Il y a des pour et des contre, et il existe d’autres stratégies que vous pouvez utiliser. Avant de masquer tout commentaire sur votre page, veillez à lire cet article.

Quels types de commentaires dois-je envisager de masquer ?

Le premier type de commentaire qui déclenchera automatiquement notre réflexe « masquer » sera des commentaires négatifs sur notre contenu ou notre marque. Non seulement, ils nous mettent directement en position défensive, mais en outre nous ne voulons pas voir en ligne des sentiments négatifs qui pourraient affecter notre business. Puisque les médias sociaux fonctionnent souvent comme un puissant outil de marketing de bouche-à-oreille, nous souhaitons que ces commentaires soient en notre faveur.

a bad review on Facebook

Les commentaires négatifs sur les médias sociaux peuvent avoir un réel impact négatif sur votre entreprise.

Il y a d’autres types de commentaires que vous devez envisager de masquer, y compris :

  • Le spam flagrant, qui peut mener les utilisateurs à des liens cassés, ou des sites contenant des virus ou des logiciels malveillants
  • L’autopromotion de la part d’autres utilisateurs. Un cas fréquent : quand les utilisateurs essaient de mettre leurs codes « Parrainez un ami et recevez $15 » sur les publications afin de récolter des bonus de référencement. Un autre cas est quand un utilisateur poste sur vos statuts de nombreux liens vers son propre contenu, pour essayer de générer du trafic à partir de vos publications.
  • Un contenu ou langage inapproprié, y compris langage explicite, contenu à caractère sexuel, raciste ou homophobe, ou des idées sexistes.

Masquer les commentaires sur Facebook : les pour et les contre

Les avantages de masquer les commentaires négatifs sur votre page Facebook sont évidents : idéalement, vous souhaitez protéger la réputation de votre entreprise et éliminer toute opinion négative de vos publications.

Cela peut réellement affecter votre page si vous avez une tonne de spams dans les commentaires de vos publications, et que vous ne les masquez ou ne les supprimez pas. La dernière chose que vous souhaitez, c’est de transformer votre publication en un foyer de controverses n’ayant rien à voir avec votre statut initial. Tuer tout cela dans l’œuf ne peut que vous être bénéfique.

 

a bad customer review on facebook

Ce commentaire pourrait éventuellement affecter votre entreprise ; il pointe les failles de votre entreprise et en plus, recommande un concurrent.

Cependant, masquer les commentaires sur Facebook peut aussi vous jouer des tours. C’est surtout vrai quand ces commentaires ne sont pas offensants et qu’ils ne font que critiquer votre entreprise. Si les utilisateurs le remarquent (et beaucoup le feront), ils pourront y voir un manque de transparence. Vu que les médias sociaux sont synonymes de transparence, les gens ne vous feront pas confiance, ce qui mènera à une perte de fidélité des clients.

Dans des cas plus rares, un utilisateur qui remarque que vous supprimez son commentaire peut vraiment fâcher.

Cela arrive plus fréquemment quand ils sont déjà nerveux et essaient de se plaindre à propos d’un produit ou du service clientèle. Supprimer leur commentaire pourrait vous être néfaste ; ils pourraient vous laisser un avis cinglant d’une étoile, ou faire entendre leur opinion à un endroit que vous ne contrôlez pas — par exemple sur leur propre page. Puisque vous ne pouvez pas éviter les répercussions avec ces clients fâchés, il est important de réduire les dommages collatéraux.

Masquer vs. Supprimer vs. Bannir

Quand vous souhaitez masquer un commentaire, vous avez également la possibilité de le supprimer ou de bannir l’utilisateur qui a commenté.

cacher un commentaire sur facebook

Une fois que vous avez masqué un commentaire, vous pouvez le ré-afficher, le supprimer, le signaler ou bannir l’utilisateur.

Que signifient exactement ces options ?

  • Masquer le commentaire : il sera caché de tous excepté de la personne et de ses amis. Ils ne sauront pas que le commentaire est masqué, ce qui vous évite d’éventuelles répercussions.
  • Supprimer le commentaire l’effacera ; personne ne pourra le voir. L’utilisateur saura que son commentaire a été supprimé s’il va le revoir, mais il ne recevra pas de notification.
  • Bannir un utilisateur empêchera cette personne en particulier de commenter n’importe laquelle de vos publications. C’est une bonne décision pour les utilisateurs excessifs, qui semblent aimer laisser des commentaires négatifs chaque fois qu’ils en ont l’occasion, ou pour les utilisateurs qui postent du spam ou du contenu offensant sur vos publications.

Que pouvez-vous faire d’autre ?

Au lieu de masquer automatiquement les commentaires sur Facebook, demandez-vous s’il existe un autre moyen de résoudre le problème. Parfois, les utilisateurs sont simplement frustrés ; dans ces cas-là, rappelez-vous qu’une mauvaise expérience client transformée en bonne expérience peut vous faire gagner les plus ardents défenseurs de votre marque sur le long terme.

retour positif sur service client sur facebook

Résoudre le problème d’un client mécontent peut le transformer en partisan loyal et élogieux.

Aborder les commentaires de front peut parfois être la meilleure approche. Les médias sociaux se développent dans la transparence, et si vous montrez aux autres utilisateurs que votre marque est prête à résoudre les plaintes, cela vous aidera beaucoup. Si vous pouvez résoudre leur problème publiquement, les autres utilisateurs en prendront note. Lyft fait cela très bien, comme l’illustre l’exemple ci-dessous.

service client sur facebook

Si vous ne pouvez pas proposer une solution immédiate, répondez au commentaire et demandez à l’utilisateur de passer en message privé pour résoudre le problème. La plupart seront disposés à le faire. Et s’ils ne le sont pas, vous ne perdez pas la face en ayant publiquement tenté de résoudre leurs plaintes.

Parfois cependant, masquer un commentaire est la meilleure option. Les commentaires qui peuvent réellement affecter votre entreprise doivent être masqués s’ils ne peuvent pas être résolus ; il est plus facile de le faire si vous voyez le commentaire rapidement, avant qu’il ne gagne en visibilité ou en popularité avec de l’engagement. De la même manière, les commentaires émanant d’utilisateurs perpétuellement mécontents doivent être masqués s’ils constituent un risque pour la perception qu’ont de vous les autres utilisateurs.

Quand faut-il absolument masquer les commentaires sur Facebook

Dans certains cas, vous devez toujours masquer les commentaires, voire les supprimer ou carrément bannir leur auteur. Ceci inclut :

  • les spams manifestes
  • les contenus offensants ou inappropriés
  • les commentaires signalés par d’autres utilisateurs
  • les commentaires émanant de “trolls” ou d’utilisateurs déterminés à traîner votre nom dans la boue

Dans chacun de ces cas, n’hésitez pas à supprimer le commentaire et bannir l’utilisateur ; ils reviendront sans aucun doute jouer les fauteurs de trouble sur une autre discussion.

Comment masquer les commentaires sur Facebook : tutoriel

Pour masquer les commentaires sur la plateforme native de Facebook, tout ce que vous avez à faire est de passer sur le commentaire. Vous verrez une flèche déroulante ; lorsque vous cliquez dessus, vous verrez l’option “masquer le commentaire”.

comment cacher un commentaire sur facebook avec agorapulse

Ensuite, vous verrez d’autres options que vous pouvez utiliser, comme “afficher”, “supprimer” et “bannir l’utilisateur”.

à quoi ressemble un commentaire caché sur facebook

Les outils de modération d’Agorapulse vous permettent très facilement de trouver les commentaires qui nécessitent votre attention en priorité. Vous pouvez voir tous les commentaires dans l’onglet “Veille” et sélectionner votre page Facebook. Pour masquer un commentaire, cliquez dessus.

comment supprimer un commentaire facebook via agorapulse

La publication et le commentaire seront affichés entièrement, et vous pourrez choisir de masquer, signaler ou supprimer les commentaires.

flaguer un commentaire dans agorapulse

Une fois que vous avez masqué un commentaire, vous pouvez l’afficher à nouveau à n’importe quel moment depuis le tableau de bord Agorapulse.

cacher un commentaire dans agorapulse

Si vous souhaitez quelque chose de plus automatisé, vous pouvez fixer des règles de modération qui déclencheront des actions selon certains mots-clés. Si par exemple, vous ne voulez pas voir une foule de commentaires ou de « publications des visiteurs » contenant des liens vers des sites ou concours externes, fixez une règle qui filtre “http”.

règles automatiques de modération dans agorapulse

Ensuite, dites à Agorapulse ce que vous voulez faire avec les commentaires contenant “http”. Dans ce cas, je règle l’outil pour qu’il signale, balise et masque les commentaires et publications de visiteurs contenant ce mot clé.

règles de modération dans agorapulse

Vous voyez la “notification par e-mail” dans l’illustration ci-dessus ? J’ai également coché “oui” afin de recevoir un e-mail à chaque fois que cette règle se déclenche. Voici un e-mail récemment reçu à propos d’une publication d’un visiteur incluant un lien vers un site web.

règles de filtrage de spam dans agorapulse

Je peux alors décider de le garder masqué (grâce à la règle que j’ai fixée) ou d’aller sur Agorapulse et l’afficher à nouveau, si pour une raison x ou y ce commentaire ou lien est important.

facebook-cta-fr

Les bonnes pratiques pour masquer les commentaires

En plus de toutes les stratégies et situations discutées plus haut, il existe quelques bonnes pratiques à garder en mémoire lorsqu’on masque des commentaires sur Facebook. En voici plusieurs :

  • Masquez-les rapidement. Nous avons brièvement abordé ce point plus haut, mais il est suffisamment important pour le rappeler. Si vous masquez un commentaire, vous avez une bonne raison de le faire ; assurez-vous de le faire le plus rapidement possible afin d’atténuer tout potentiel dommage.
  • Répondez si d’autres utilisateurs vous posent la question. Certains utilisateurs (ou même la personne ayant commenté) pourraient remarquer le commentaire masqué et démarrer une discussion à ce propos ; vu que le manque potentiel de transparence est élevé, répondez aux questions s’il y en a. Expliquez clairement pourquoi vous avez masqué le commentaire : était-il offensant ? L’utilisateur est-il habitué à laisser des commentaires négatifs ? Si vous masquez un commentaire, vous devez avoir une bonne raison de le faire — et voici pourquoi.
  • Envisagez toujours d’autres actions en amont. Même si nous avons tous le doigt sur la gâchette lorsque nous avons la possibilité de supprimer des opinions négatives à propos de notre marque, il ne faut pas se jeter directement sur le bouton masquer ; envisagez les alternatives, et les options les plus utiles. La dernière chose qu’on souhaite, c’est que les utilisateurs perdent confiance en vous alors que vous pouviez accroître leur confiance.

Dernières réflexions

Masquer les commentaires sur Facebook peut vous affecter ou vous aider, en fonction du commentaire en question. Dans certains cas, masquer un commentaire ne sera pas la meilleure option ; à la place, vous devrez affronter le commentaire de face pour un résultat plus efficace et bénéfique. Dans tous les cas, les fonctions d’Agorapulse vous permettent de décider plus facilement de l’action à entreprendre.

Qu’en pensez-vous ? Masquez-vous les commentaires sur Facebook ? Quels types de commentaires masquez-vous ? Laissez-nous un commentaire et faites-nous connaître votre avis !

Cet article est traduit de l’original publié sur notre blog en Anglais par Ana Gotter

The post Devez-vous masquer les commentaires sur votre page Facebook ? appeared first on Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/318234592/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Le Guide ultime pour obtenir plus de partages sur les réseaux sociaux

Le guide ultime pour obtenir plus de partages sur les réseaux sociauxQue ce soit sur Facebook, Twitter, Instagram ou toute autre plateforme de réseaux sociaux, une chose est sûre : le partage social compte !

Il permet de faire connaître votre marque, d’augmenter votre ROI et de multiplier votre nombre de fans. Il est donc temps d’améliorer vos résultats grâce à ce guide pratique pour obtenir plus de partages sur les réseaux sociaux.

 

1. Mettez en place vos méthodes de partage WordPress

 

Avant de commencer à explorer les meilleures méthodes pour obtenir plus de partages sociaux, vous devez contrôler votre propre site web.

Le but ultime de votre blog WordPress devrait être d’engager les lecteurs et de les persuader d’acheter votre produit ou service. Si les gens aiment votre contenu, ils voudront le partager. C’est à VOUS qu’il revient de faciliter au maximum le partage.

Vous devez avoir vos icônes médias sociaux en statique sur chaque page, mais aussi un ensemble d’icônes de partage sur chaque post de votre blog. Il existe une multitude de styles mais le plus important est de savoir qu’ils existent et qu’ils fonctionnent.

Icône partage social wordpress

 

Le meilleur outilWP Social Sharing est entièrement responsive, facile à installer et à manier, et peut être personnalisé en fonction du look de votre site.

 

2. Connaissez votre public cible

Les bons responsables marketing connaissent leur public cible et orientent leurs outils de partages sociaux et leurs contenus en fonction de cette cible.

Google Analytics fournit un ensemble d’informations sur vos visiteurs web dans l’onglet “Audience”. Découvrez les éléments suivants à propos de vos visiteurs :

•    Age

•    Sexe

•    Langue

•    Pays

•    Centres d’intérêt

•    Device utilisé pour consulter votre site

Connaître ces informations peut vous guider dans votre choix de tonalité, de contenu et d’image à destination de votre segment cible. Au plus vous adaptez votre contenu à votre public, au plus vous serez susceptible d’obtenir des partages sur les médias sociaux !

Voici un extrait des “Audiences” filtrées par pays. Lorsqu’on analyse le « taux de rebond », il est clair que les pays à prédominance anglophone passent moins de temps sur ce site web que les visiteurs venant de pays hispanophones. Soit le contenu espagnol est excellent, soit le contenu anglais doit être amélioré afin de garder les anglophones assez longtemps sur le site pour aimer le contenu et le partager !

Google analytics audience

Le meilleur outil : Une fois que vous avez utilisé Google Analytics, penchez-vous sur votre tableau de bord Facebook Statistiques et sélectionnez “Personnes.” Vous y trouverez un bon aperçu des fans de votre page. Comparez ces données à votre Google Analytics et planifiez en conséquence votre contenu pour qu’il soit prêt à être partagé en masse.

Statistiques Facebook audience

3. Sachez ce qui est tendance

Il y a peu d’intérêt à poster sur votre nouveau produit si une information relative à votre industrie est sous le feu des projecteurs. Par conséquent, pourquoi ne pas mieux connaître les sujets à la une de manière à associer le contenu de votre blog ou site web à l’un de ces sujets ?

Il existe des outils gratuits pour connaître les sujets populaires sur Facebook, Twitter et Instagram, que vous devriez utiliser avant de poster. Mais ne vous inquiétez pas : vous n’avez pas besoin de rester devant votre ordinateur toute une journée pour savoir ce qui est à la une. Quand vous faites la file pour aller chercher votre café ou dans les transports en commun, allez sur Facebook et tapez dans la barre de recherche :

Sujet tendance sur les réseaux sociaux

Faites de même sur Twitter :

Sujets tendances twitter

Le meilleur outil : Rappelez-vous que pour optimiser l’utilisation de cet outil vous devez sélectionner une zone géographique et chercher les sujets populaires de cette zone, ce que j’ai fait dans la recherche Google Trends ci-dessous pour le Royaume-Uni. Google Trends est un excellent outil gratuit qui vous montre les sujets à la une dans une ville ou un pays donné.

google-trends

4.  Peaufinez vos titres

Si votre titre n’accroche pas les gens, il sera difficile d’obtenir des partages sociaux sur votre contenu. Cela s’applique à votre blog et à vos publications sur les médias sociaux. Si vous voulez que votre post sur le blog soit adapté au partage sur les médias sociaux, ne dépassez pas 116 caractères.

Voici quelques conseils pour peaufiner vos titres :

•    Les titres contenant de 81 à 100 caractères génèrent le plus de partages.

•    Les titres contenant le mot “photo(s)” sont 59% plus performants que les titres sans ce mot.

•    Essayez cette formule : Nombre ou Accroche + Adjectif + Mot clé + Promesse.

•    La longueur idéale pour une publication Facebook est de 40 caractères.

Le meilleur outil : Un outil d’analyse de titres comme celui de ShareThrough analyse la valeur SEO (optimisation pour les moteurs de recherche) et la capacité de partage de votre post. Voici un exemple !

Outil d'analyse des titres de vos contenus5. Rafraîchissez vos images et vidéos

Les utilisateurs de réseaux sociaux d’aujourd’hui ont une courte capacité d’attention d’environ huit secondes, ce qui vous laisse peu de temps pour les intéresser à votre publication sur un blog ou sur les réseaux sociaux, et encore moins de les faire partager ce contenu ! C’est pourquoi des images et vidéos de qualité sont importantes pour vos publications sur les médias sociaux, et vous devriez prendre le temps de bien travailler ce contenu.

•    Des recherches ont montré que des visuels colorés augmentent de 80% la volonté des gens à lire un contenu donné.

•    Sur les médias sociaux, les infographies sont lues et partagées 3x plus que tout autre contenu.

•    51,9% des professionnels du marketing dans le monde entier disent que les vidéos sont les types de contenu ayant le meilleur ROI.

•    L’utilisation du mot “vidéo” dans le sujet d’un e-mail booste le taux d’ouverture de 19% et le taux de clics de 65%.

Source stats

outil d'aide pour créer des images pour vos réseaux sociaux

Le meilleur outil : D’abord, vous devez vous assurer d’utiliser des images libres de droits et de bonne qualité, comme celles détaillées ici (en Anglais). Ensuite, vous devez utiliser un site tel que Canva pour vous aider à mettre en page vos textes et images de manière professionnelle. Canva vous aide également à redimensionner vos images pour qu’elles apparaissent correctement sur vos canaux de médias sociaux. Besoin d’une source simple pour créer des vidéos pour vos médias sociaux ? Consultez Unsplash.

6. Postez pendant les heures de pointe

Si vous voulez vous donner toutes les chances d’obtenir des partages sociaux et de l’engagement vous devrez poster durant les heures de pointe même si ces heures ne correspondent pas à votre propre utilisation ! Si vous postez à 10 heures GMT mais que votre public cible est à l’heure de la côte Est des Etats Unis, alors il manquera complètement vos publications !

Le meilleur outil : L’outil de gestion des médias sociaux Agorapulse montre les jours et heures les plus propices pour toucher et engager les gens. Cet outil m’aide à planifier mes publications.

Portée de vos publications par heure sur Agorapulse

Ensuite, je vais dans l’onglet « Publier » pour commencer à planifier mes publications sur mes différents réseaux sociaux. L’utilisation du calendrier de contenu me permet de choisir n’importe quelle date ou heure pour poster mon contenu, ce qui signifie pas de nuit banche ni de travail le jour de Noël !

Programmer mon contenu sur Agorapulse

Cela fonctionne pour Facebook, Twitter, Instagram (même si l’API d’Instagram ne permet pas de publier directement — il faut un clic supplémentaire), LinkedIn et Google+.

CTA Travail en équipe avec Agorapulse

7. Exploitez le marketing d’influence

35% des professionnels des médias sociaux affirment avoir un programme clair de relations d’influence, et c’est certainement quelque chose que vous devriez faire en ce qui concerne les partages sur les réseaux sociaux. Les influenceurs ayant des milliers de followers peuvent vous aider à amplifier votre contenu bien au-delà de vos fans existants, et le meilleur dans tout ceci : c’est gratuit ! Voici quelques conseils pour récolter plus de partages sociaux de la part d’influenceurs.

•    Identifiez les influenceurs au sein de votre niche

•    Commencez à retweeter / partager leurs publications

•    Créditez leur travail dans vos publications et faites des hyperliens

•    Evitez le spam ou les conversations commerciales

influenceurs

Le meilleur outilKlout vous aide à identifier les influenceurs dans votre niche et mesure votre propre performance pour les mots-clés qui vous intéressent.

 

8.  Offrez-vous un coup de pouce

Sponsoriser vos tweets, publications et épingles est un excellent moyen de promouvoir votre message, gagner en visibilité et augmenter vos partages sociaux. Cela coûte à partir de $2 et vous pouvez cibler une région, un public ou un secteur industriel.

•    75% des marques sponsorisent leurs publications Facebook

•    88% du revenu Twitter vient de tweets sponsorisés

•    L’ajout d’un bouton Call To Action avant de booster double vos partages sociaux

•    Les tweets sponsorisés contenant des vidéos ou des GIF obtiennent 300% d’engagement en plus

•    Les hashtags dans les tweets sponsorisés obtiennent 122% d’engagement en plus que ceux qui n’ont pas de hashtag

Le meilleur outil : L’utilisation de plateformes de publicités Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest est entièrement gratuite. (Vous devez juste payer pour la publicité elle-même.) Elles vous permettent de créer des tweets sponsorisés. Si cela vous intéresse de capturer les commentaires sur ces publicités Facebook et Instagram, utilisez un outil de gestion des médias sociaux comme Agorapulse.

Nous espérons que vous avez apprécié la lecture de ce guide pour obtenir plus de partages sociaux. Les statistiques montrent que si vous demandez des partages, vous serez récompensé, donc si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de le partager !

 

Cet article est traduit de l’original publié sur notre blog en Anglais par Charli Day

The post Le Guide ultime pour obtenir plus de partages sur les réseaux sociaux appeared first on Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/316329032/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Engagement social media 101 : Comment motiver les internautes à répondre?

L'engagement Social MediaComment procédez-vous lorsqu’il s’agit de créer de l’engagement sur vos réseaux sociaux ?

Avez-vous une stratégie ou vous avez l’impression de publier pour rien ?

L’engagement social media est une part essentiel du succès d’une marque sur les réseaux sociaux. Sur des réseaux sociaux comme Facebook, l’engagement est conditionné par un algorithme qui définit le reach ou la visibilité des posts d’une fanpage.

L’engagement signifie qu’il y a une interaction entre les internautes d’une marque, ou entre les internautes et la marque, mais aussi que les internautes partagent le contenu de la marque, et génèrent de fait une plus grande visibilité.

Du coup, basiquement, poster sur les réseaux sociaux sans générer de l’engagement, c’est un peu comme parler à un mur.

C’est quelque chose que les social media managers ou community managers ont du mal à gérer : que les utilisateurs répondent aux sollicitations de leur marque.

Mais heureusement, ça n’est pas quelque chose de fataliste. Un peu de stratégie aide à résoudre ce problème, que vous soyez chez l’annonceur ou en agence.

Utilisez un langage conversationnel

À quand remonte la dernière fois où vous avez parlé à un tableau d’affichage ? J’espère que cela n’est pas arrivé souvent …

Un tableau d’affichage est destiné à être examiné (et généralement rapidement) lorsque nous passons devant. Une des raisons principales de l’échec d’engagement sur un post social media est que l’on (les CM, les marques, etc) a tendance à parler comme si l’on diffusait une information, alors que l’on devrait créer une conversation.

Plutôt que de vous dire que vous écrivez pour une plateforme social media grâce à un écran et un clavier, dites vous que vous écrivez pour des gens qui sont juste en face de vous, là, tout de suite. De quoi allez-vous parler ? Comment allez-vous créer une conversation avec ces gens, qui vous regardent et qui attendent que vous leur parliez ? Certainement pas pareil que lorsque vous êtes devant un écran. Et tant mieux.

L’idée de penser qu’il y a des gens en face de vous vous permet de découvrir et gérer plusieurs états que l’on rencontre dans une conversation en face en face : les blancs, les étonnements, les rires, les altercations. Puisque tous ces états existent en vrai, ils doivent être recréés sur les plateformes sociale media, et vous saurez comment faire.


Vous voulez générer de l’engagement sur vos réseaux sociaux ? Commencez par faire comme si…

Click To Tweet


Comment mettre tout ça en pratique ?

  • Utilisez des pronoms singuliers le plus possible du genre : “Je”, “Moi” et “Tu”, “Toi”, au lieu de “Nous”, “Vous tous”
  • N’utilisez pas des mots qui n’ont pas d’intérêt dans vos phrases.
  • N’ayez pas peur d’inclure des mots d’argot ou familiers du moment que vous restez respectueux et que cela corrèle avec votre image de marque.
  • Utilisez des émoticones, des images, même des GIF pour répondre lorsqu’une réponse textuelle serait trop impersonnelle.

Faites les choses simple !

Vous voulez que les internautes répondent à vos posts ? Et bien faites en sorte que cela soit facile pour eux de vous répondre !

Lorsque l’on pose des questions qui demandent des réponses beaucoup trop longues ou précises, ou même lorsque l’on pose des questions qui ne sont pas bien énoncées, il ne faut pas s’étonner que personne n’y réponde. À l’heure du social media, tout va a une vitesse folle, et les internautes n’ont pas le temps de prendre du temps pour répondre un pavé à une marque qui posterait un post conversationnel trop compliqué.

Quand on sait que sur les 100% de posts que l’on publie, il n’y a déjà pas 100% des posts qui sont vus par les internautes, et qui ont généré de l’intérêt, il ne s’agirait pas de perdre ceux qui pourraient créer de l’engagement.

Prenez les devants sur les réponses à vos questions. Faites en sorte que leurs réponses soient rapides, drôles et concises. Il y a même un article qui traite spécifiquement des questions avec réponses par élimination.

2-engagement-social-media-agorapulse

Connectez vos internautes avec leurs émotions

L’un des livres social media que je préfère est sans conteste “Contagious” de Jonah Berger. Il y explique pourquoi des choses sont virales et d’autres ne le sont pas. Et son champ d’exploration majeur est la “connexion émotionnelle”.

Il y a plein de manière de créer cette connexion émotionnelle. Montrez à vos internautes que vous comprenez leurs peurs, inspirez-les, faites-les rire ! Mais avant tout, il s’agit de bien comprendre votre audience sur vos différents réseaux sociaux et de ce qui est le plus important pour eux, et ensuite de créer de la conversation par rapport à cela. Toutefois, inutile de créer des nouveaux contenus tout le temps pour des posts qui doivent générer de l’engagement, vous pouvez même partager du contenu qui génère déjà de l’engagement, et capitaliser dessus. Le tout est de faire corréler les besoins de votre audience avec vos conversations.

Engagement social media rentrer en contact avec les émotions de vos utilisateurs

Répondez, toujours !

Reprenons notre exemple du face à face : comment vous sentiriez-vous si vous preniez un café avec un ami, à qui vous parlez, mais qui ne vous répond pas ?

Dans la vraie vie, on ne peut pas ne pas répondre, puisque l’on a la personne en face de soi. Cela devrait être pareil sur le social media.

Parfois, on oublie de répondre non pas car on a pas grand chose à répondre, mais parce qu’on a raté un commentaire. Cela peut arriver. C’est pourquoi, utiliser un bon outil social media est très important. Avec un outil social media, on n’oublie rien.

Agorapulse répond bien à ce besoin de ne rien oublier, de ne rien laisser passer au travers. Toutes les interactions sont centralisées sur une interface et vous pouvez les cocher comme “traités” ou “à traiter”. Vous pouvez également assigner des réponses à effectuer à un des membres de votre équipe, ou “signaler” le commentaire pour le traiter plus tard.

4-engagement-social-media-agorapulse

Vous pouvez aussi utiliser les reportings d’Agorapulse pour voir quels posts ont recueilli le plus d’engagement sur une période choisie.

Engagement Social Media. Quels posts ont le plus de portée

Vous pouvez ensuite analyser ces informations et créer des posts qui engageront d’avantage

agorapulse-cta-travail-equipe

Maintenant, parlez-moi de vous ! Que faites-vous pour générer de l’engagement ?

The post Engagement social media 101 : Comment motiver les internautes à répondre? appeared first on Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/306542675/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter

Top 5 des apps sociales essentielles pour les marketeurs

Top 5 des applications social media pour les marketeursNous vivons dans un monde de plus en plus mobile. Les marketeurs sont attachés à leur appareil mobile et cherchent de nouveaux moyens pour accéder à l’information quand ils sont en déplacement, particulièrement grâce aux applications sociales.

Que ce soit pour communiquer avec vos clients, votre équipe en interne, ou pour diffuser du contenu ou des vidéos via vos canaux de réseaux sociaux, il existe de multiples solutions en matière d’applications sociales.

Voici cinq applications sociales que je vous suggère d’ajouter à votre répertoire !

1. Facebook Messenger

Bien que beaucoup de gens aient été irrités par l’introduction par Facebook d’une application spécifique pour Messenger, la plupart semblent à présent l’avoir adoptée.

A compter d’avril 2016, Facebook Messenger comptait 900 millions d’utilisateurs mensuels actifs. Le nombre d’utilisateurs mensuels actifs de l’application sociale n’a cessé d’augmenter depuis 2014 lorsque le service ne comptait que 200 millions d’utilisateurs mensuels actifs.

Messenger permet à présent d’envoyer de l’argent, de réaliser des vidéos, de téléphoner via Internet, ou encore d’envoyer des autocollants ou des GIF animés.

Vu que Facebook développe en continu une foule d’options pour le business, il est impératif d’utiliser l’application Facebook Messenger pour votre service clientèle.

2. LinkedIn

De plateforme « CV en ligne », LinkedIn a évolué pour devenir un réseau social professionnel complet. La possibilité d’atteindre d’autres personnes dans votre domaine, de poster ou de chercher des offres d’emploi, de publier soi-même ou de converser dans différents groupes rend ce canal essentiel pour tous les marketeurs.

A l’instar de beaucoup d’autres applications sociales, l’offre mobile de LinkedIn est une transposition impeccable de sa version bureau.

app-linkedin

Lors d’événements de networking, j’ai vécu de nombreuses situations comme celle-ci : je rencontre quelqu’un qui est une connexion précieuse, et nous sortons tous deux notre téléphone pour nous connecter sur-le-champ via l’application LinkedIn.

J’aime avoir LinkedIn comme une application autonome, étant donné que je l’utilise différemment de Twitter, Facebook ou Instagram. Sur ces trois dernières, j’ai tendance à partager plus de contenu personnel.

Sur LinkedIn, je reste plus professionnel et plus stratégique dans ce que je poste et la manière dont je recherche des personnes, donc c’est sympa de pouvoir aller directement à la source.

 

3. Snapchat

Avec plus de 100 millions d’utilisateurs journaliers actifs et un public principal situé entre 18 et 24 ans, Snapchat est l’avenir des médias sociaux.

L’idée de base de l’application (car Snapchat est seulement une app — il n’y a pas d’interface web) est la messagerie éphémère : une fois qu’un message, ou “snap,” est vu, il disparaît à tout jamais.

Même si vous n’utilisez pas encore Snapchat pour le marketing, il est utile de télécharger l’application et de garder un œil sur ce qui se passe.

Il y a énormément à apprendre de la manière dont les autres entreprises l’utilisent.

La section Discover de l’application présente du contenu interactif venant d’un assortiment d’éditeurs, y compris BuzzFeed, Mashable, CNN, People, et Vice.

snapchat

4. WhatsApp

Saviez-vous que WhatsApp, une plateforme basée sur les SMS, possède plus d’utilisateurs qu’Instagram, LinkedIn, Twitter et Pinterest réunis ?

Quand on voyage à l’international, WhatsApp est une bouée de sauvetage pour rester en contact avec ceux restés à la maison.

Le système de messagerie est un excellent moyen de partager des vidéos et des photos de votre voyage — sans frais internationaux.

C’est également un bon moyen de se connecter aux membres de son équipe lorsqu’on assiste à une conférence.

Lorsque j’ai assisté à Pubcon (une conférence sur le marketing numérique) une année avec une équipe, nous sommes tous restés en contact et avons planifié des rendez-vous et des activités via WhatsApp, qui nous a permis de garder la trace de ce que chacun faisait.

5. Agorapulse

Et, bien entendu, tout gérer ces réseaux sociaux à un seul endroit, l’application Agorapulse (dispo sur iOS et Android) est un must-have.

Sa structure simple facilite la gestion de différents réseaux sociaux, et permet de répondre ou de programmer des tweets ou des publications si nécessaire.

social-inbox-zero

Avec sa capacité à lier tous les principaux réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram, Google+ et LinkedIn, l’application facilite l’administration de tout cela à un seul endroit.

L’interface mobile d’Agorapulse est tout à fait transparente et facile à utiliser.

J’aime la facilité de passer d’un réseau social à l’autre, ou de basculer de la programmation à la gestion au sein d’un même réseau.

Travail en équipe avec Agorapulse

Quelles sont vos apps sociales favorites ? Faites-le nous savoir en commentant ci-dessous !

Cet article est traduit de l’original publié sur notre blog en Anglais par Debbie Miller.

The post Top 5 des apps sociales essentielles pour les marketeurs appeared first on Agorapulse.

posté sur http://feeds.feedblitz.com/~/298338415/0/visibiliteweb
plus d’infos sur >> Twitter